Reprise des travaux du stade de Moroni après le ramadan

Stade de Moroni

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Le chantier du Stade de Moroni reprend son cours après le mois de ramadan. Ce stade rénové pour le compte des Jeux de la jeunesse culturelle et des sports de l’Océan Indien est loin d’être opérationnel. Le terrain de jeu demeure toujours une terre battue. L’entreprise confiée les travaux du chantier doit y passer encore un temps pour le reste de la construction. Par rapport à ce qu’on lui a recommandé de faire, Mhoussini Bacari, architecte du stade précise que “il ne reste pas grand chose. Ce sont des travaux de finition puis l’aménagement de quelques toilettes, salles de conférence, bureaux administratifs, vestiaires et autres magasins qui vont occuper les rez-de-chaussée de la tribune centrale“.

La tribune officielle et les autres gradins y sont confortablement déjà installés et peuvent accueillir prés de 5000 personnes. Le nouveau stade de la capitale a servi, en juillet dernier, l’organisation deux cérémonies d’ouverture et de fermeture des huitièmes jeux de la Cjsoi. La surface de jeu ne ressemble point à un terrain de football. Alors que les tribunes donnent déjà une belle image de ce que des supporteurs peuvent tant espérer.

Le chantier va suivre son cours avec un nouveau projet de gazon synthétique, qui sera appuyé par la Fédération internationale de football association. “Nous avons déposé un dossier auprès de la Fifa pour son soutien sur la réhabilitation du stade de Moroni. D’après nos premières infos, la réponse sera favorable et surtout que les travaux de ce projet devraient commencer avant la fin de l’année“, devait confirmer Tourqui Salim, président de la Fédération nationale de football.

Pour ce qui est le suivi des travaux du stade, le gouvernement s’est déclaré partant pour soutenir ces projets. “J’ai rencontré le gouvernement à la veille des jeux de la Cjsoi et le Chef de l’Etat nous a encouragé pour le travail déjà fait. Cependant, il a proposé s’investir avec le concours de tous pour que le stade soit fini dans les meilleurs délais“, confie l’architecte. Des possibilités d’augmenter les tribunes devraient être déjà en étude selon Bacari qui rappelle que mais cela dépend aussi des moyens. “On est disposé de finir ce travail dans les meilleurs jours, mais vous savez que les donneurs des fonds ne sont pas ceux qui exécutent le travail“, concède-t-il. Dans trois semaines, Mhoussini et ses ouvriers revêtiront leurs combinaisons de travail pour la finition de la première étape de construction du stade de Moroni.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*