Retour de la PNAC:La loi Tocha a eu l’aval du gouvernement

​PROPOSITION DE LOI SUR LE RETOUR DE LA PNAC.
C’est un louange d’espoir pour le député Tocha Djohar de savoir que le gouvernent est favorable à sa proposition de loi. Transmise à l’assemblée pour une lecture de ses articles, la proposition de loi en faveur de retour de la PNAC, sera discutée le lundi prochain en science plénière en présence de tous les  acteurs du système sanitaire.
Déposée par le député Tocha Djohar, la proposition de loi en faveur de retour de la PNAC sera examinée par l’Assemblée nationale la semaine prochaine. Mais avant que cette proposition de loi passe à l’approbation des députés, l’auteur de ce texte se réjouit du soutien du président de la république à ce projet. « Une loi peut être votée par l’assemblée et n’est pas promulguée par le président. Mais le conseil des ministres du 12 octobre a donné l’accord du principe sur le retour de la PNAC. Ce qui me réconforte car ce soutien du gouvernement, est une victoire du peuple.  Donc, je suis confiant qu’aussitôt voté, elle sera promulguée par le président et le retour de la PNAC se fera à l’immédiat», a-t-il rassuré le député Tocha Djohar.
Le gouvernement a fait la promesse de soutenir cette démarche pour facilité le retour de la PNAC. Et la proposition de loi de Tocha Djohar répond aux engagements pris par le gouvernement, pour le droit sanitaire des citoyens. Par ailleurs, le ministère de la santé a mise en place une commission pour auditionner  et faire l’Etat de lieu actuel du CAMUC. « C’est un pas de géant, il faut que la fin de la CAMUC ne soit pas également la fin du PNAC. Il faut veiller pour que tous les outils nécessaire ne soient pas volatilisés pour que la PNAC reprenne ses activités à la normale », a-t-il précisé le député Tocha Djohar.


Selon lui, la création du CAMUC n’a pas suivi aucune loi et son existence juridique est remise en cause. « Il devrait y avoir un représentant de l’assemblé dans le conseil d’administration, et ça n’a jamais été le cas. Donc, juridiquement parlant, il n’a jamais respecté la loi », a-t-il informé le député d’Itsandra.
Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*