Réunion du Cij, les Comores ont claqué la porte

wpid-screenshot_2016-02-19-06-59-46-1.png

Les Comores ont perdu pour la troisième fois l’organisation des Jioi, après 1985 et 1998. Malgré la position du Cij, Ibrahim Ben Ali a rassuré que « nous allons, peut-être, continuer à travailler pour les infrastructures. Peut-être qu’on va organiser les jeux parce que nous allons faire nos sites. Et leur prouver en suite que nous étions capables ».

image

Mais dans son langage diplomatique, Ben Ali a avoué hier qu’ »on (le gouvernement de l’Union des Comores ndlr) nous a demandé de rentrer. Ça sera fait ce soir. Après notre arrivée à Moroni, il y aura un communiqué du gouvernement comorien pour donner suite au niveau du Cij et au niveau de la participation des Comores aux jeux ».

Le ministre mauricien des sports, Yogida Sawmynaden a clamé sa satisfaction du déroulement de la réunion. Il  a jubilé que le drapeau des jeux soit remis à son pays. « Maintenant, c’est clair que c’est notre pays qui sera l’organisateur des prochains jeux. Je suis très content de pouvoir organiser les jeunes et surtout pour le peuple mauricien qui attend cet événement avec impatience ». Les Comoriens ne pouvaient pas espérer mieux que cet accueil auprès du Cij.

Le mauricien et président du Cij, Philippe Hao Thyn Voon aurait tout préparépour déstabiliser Ibrahim Ben Ali, qui allait rendre les armes sans avoir pu se battre. La réunion du Cij se poursuit aujourd’hui sans les comoriens qui ont préféré faire un « walkout ». Après la Réunion 2015, la jeunesse de l’Océan Indien est invitée en 2019 à Maurice. A savoir si ça serait avec les comoriens.

Eliedjouma

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*