Révélations: « Le pèlerinage de 2016 était gratuit, l’an dernier nous avons également bénéficié de ces vols gratuits »

Certaines réalisations de l’Arabie Saoudite en faveur des Comores dès les années 60 :
La  relation entre les Comores et l’Arabie Saoudite date aux années 60  avant l’indépendance : plusieurs témoignages  existent dans beaucoup de domaine. Ces données sont à mettre en lumière pour la mémoire collective, d’où je me  permets de vous livrer certaines informations historiques qui justifient  la bonne volonté, l’amour, et la solidarité de nos frères Saoudiens en notre faveur. Les interventions de l’Arabie Saoudite dans notre pays  touchent  plusieurs secteurs  d’activité  beaucoup plus d’ordre économique, éducatif et social notamment:

Au point de vue de l’Education : l’Etat a bénéficié plusieurs bourses d’étude avant l’indépendance. On peut citer la promotion d’Abdallah Wadaane, Mougalid et Said Said. En 2005, les Comores totalisaient 466 étudiants boursiers en Arabie Saoudite ; des Constructions d’établissement scolaire notamment le Maahad de Moroni de Foumbouni, et de Mitsamihouli pour la grande Comore : le Maahad de Mutsamudu et de Domoni pour Anjouan et celui de Fomboni pour Moheli.

Dans le même volet, on note l’Etablissement Imani de Foundi Soidiki, la faculté Imam Chafiouin et le Madrassa Mouassas Al Inmaar de Bandamadji Itsandra.

Au niveau des Dons : De 1978 à 2005, l’Arabie Saoudite a apporté à l’Etat comorien un montant total de 66 millions de dollars dont la visite officielle du milliardaire saoudien monsieur Alwalid Bin Toilab en 2005, reçu par le président Azali lors de son premier mandat a déboursé un million de dollar y compris.

Dans le cadre du pèlerinage : le pays a bel et bien bénéficié plusieurs vols gratuits pour les pèlerins comoriens vers la Mecque notamment en 1996 lors du feu président Taki Abdoulkarim ; et une fois lors de la présidence du Feu Tadjidine ben said Massoundi. En 2003 ; 2004’ ; 2005 lors du premier mandat du président Azali et en 2016, l’an dernier nous avons également bénéficié de ces vols gratuits. 

Au niveau  de la santé : L’Arabie Saoudite a financé la construction de L’hôpital de Koimbani  wachili ; l’aménagement des locaux de croissant rouge plus 2 ambulances, l’aménagement de L’hôpital CM de Moroni qui était tout prés  de la gendarmerie ;

Au niveau routière : l’Arabie Saoudite a financé la route de Mbadjini, commença par Panda vers  Nioumazaha par le chemin de Dembeni  dénommé » rue Malik Halid Abdou El Anziz » et d’une route goudronnée à Mohéli dans la même période.

Actuellement parmi les projets en cours, il y a la route de Hahaya vers Mitsamihouli , déjà lancée  dont le financement est assuré par l’Arabie saoudite.

Au niveau militaire : un don de 12 véhicules et des tenus complets  ont été offert à l’armée nationale lors du premier mandat du président Azali.

Au niveau de l’administration : l’Arabie Saoudite a financé 2 millions de dollars de salaire lors du premier mandat du président Azali dont 3 mois à Anjouan lors de Mohamed Bacar et un mois au niveau de l’Union.

Dans ce même ordre d’idée l’Arabie Saoudite a épongé une dette d’un montant de 12 millions de dollars  de notre pays auprès des organisations islamiques vers l’année 1991,  déclaration prononcé à DaKar.

 Enfin notre pays est actionnaire du fond monétaire arabe, de l’ONG arabe pour l’investissement agricole et de la société arabe pour la pèche qui totalise 2 millions de dollars d’actions, déboursé par l’Arabie saoudite. Je termine pour dire aussi qu’un engagement d’une aide budgétaire est signé, chaque année d’environ 1,5 million de dollars en faveur de notre pays. Avec des telles initiatives, l’amour, l’amitié de l’Arabie Saoudite à l’égard des Comores ont poussé  le feu  Moufti Al-Akbar Said Mohamed  Ben Abdouroihamane, paix à son âme  a dédié une chanson au roi Faysoil de l’Arabie saoudite de l’époque. Certes, cette liste n’est pas exostive mais je veux bien que les comoriennes et comoriens comprennent que la décision du président de  la république de s’aligner en faveur de l’Arabie Saoudite au détriment de Qatar n’était pas uniquement d’ordre politique et diplomatique mais aussi, il  a tenu compte des enjeux économiques, sociaux et d’antan.

Idi BOINA  ex- SG- Finances

2 commentaires sur Révélations: « Le pèlerinage de 2016 était gratuit, l’an dernier nous avons également bénéficié de ces vols gratuits »

  1. Wanama mdjowusoma womoiyidju wunu namumsamihi bawoyi katswandzishiwa nge djamoina mnoti na mdjufumowo!
    Shazinu hafjoka vende handziha hula Alwawn

  2. Ayibooooooo. Yemvulana woyi na ndrabooooo! Yebapvanu ngudofunga???
    Tsikaze Koimbani ndrabo bayila kedjawundoi nowadjuhu wa Aboudjahali. Pvowutsowusubuti wavumbuwa Soudan wowegni tsoruwa.
    Hari rininkiwa hadji yabureee! Badiwena nkaliziiii! Yeyitsuka hwende hutembeya ho MAKA manatsi hedji. Hedji yiyongiyona masharutwi nozendrabo zafungwa mahundzi zinu wetsindekina

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*