Rhima Mze Hamadi, hôtesse de l’air, une hôtesse ambitieuse

wpid-screenshot_2016-01-16-09-45-30-1.png

Cela fait plus de 10 ans que Rhima Mze Hamadi saute entre les avions en tant que hôtesse de l’air. Née à Marseille de parents originaires de Mkazi, elle envisage dorénavant de créer sa propre boite. Rhima Mzé Hamadi, c’est l’histoire d’une femme déterminée et ambitieuse.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

Rhima Mzé Hamadi vit le rêve de beaucoup de jeunes filles. A 39 ans, cette jeune femme née à Marseille est hôtesse de l’air chez Corsair. C’est aussi le métier de ses rêves car après le bac, elle s’est inscrite en Tourisme. Et après ses études, elle débouche dans le domaine du transport aérien.  » J’ai commencé à travailler en tant qu’agent de réservation pour des voyagistes », se souvient celle qui vit actuellement en région parisienne.

Toujours ambitieuse et déterminée d’aller plus loin, Rhima s’est ensuite inscrite dans une école d’hôtesse et de steward pour préparer son CSS (certificat de sécurité et sauvetage ) en 2002. « Ce fût le début d’un long parcours du combattant. Une visite médicale d’aptitude physique et mentale s’imposait dans l’un des centres agrées et à repasser tous les deux ans. Un stage de 60 heures de vol pour valider mon diplôme et s’inscrire à la DGAC (direction générale de l’aviation civile) pour obtenir ma carte professionnelle », martèle celle qui est la 4e d’une fratrie de 8 enfants.

La suite, on la connaît. Depuis 2004, Rhima fait les beaux jours de la compagnie Corsair. Son professionnalisme l’a conduit dans les 4 coins de la planète. Au rythme de 3 à 4 vols par mois avec une escale qui varie entre de 24h à 48h sur place à l’hôtel, elle gère avec sa vie de famille. Après 10 années de vols à travers l’Amérique, l’Afrique ou l’Asie, elle reconnaît plusieurs avantages. « On a l’occasion de visiter plusieurs pays, une expérience humaine et unique. C’est aussi l’avantage de pratiquer les langues étrangères, ne pas avoir de routine et de travailler dans un environnement unique », indique Rhima avant d’ajouter que pour faire ce travail,  » il faut aimer ce métier, aimer le contact avec les gens, avoir une excellente présentation ».

Riche de cette expérience, Rhima Mzé Hamadi ne manque pas de conseils pour ceux qui rêvent toujours d’engager une carrière comme hôtesse de l’air. « A toutes celles qui veulent exercer ce métier, faites le avec passion et préparez vous sérieusement aux sélections avec un bon niveau d’anglais pour avoir la chance d’être reçu », conseille celle qui est née d’un père navigateur originaire de Mkazi à Ngazidja comme sa mère. Mais Rhima a toujours soif d’aller plus loin. Elle veut sortir de la cockpit pour diriger sa propre entreprise. « Je songe à quitter un jour le monde salarial et me mettre à mon compte », nous confie-t-elle. Elle est sans doute inspirée par la nouvelle expérience de vente directe (LR) qu’elle a engagé depuis quelques temps.

Salwa Mag

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*