Arrivée des Cœlacanthes : Tout un peuple derrière l’équipe nationale

wpid-screenshot_2015-11-12-17-04-47-1.png

L’aéroport international Moroni prince Saïd Ibrahim était pris d’assaut par plus de 1500 personnes qui ont fait le déplacement pour accueillir les joueurs de l’équipe nationale.

image

Il était 18h30 lorsque l’avion qui a transporté les joueurs des Cœlacanthes a atterri à l’aéroport international Moroni prince Saïd Ibrahim. Plus de 1500 personnes attendaient l’équipe nationale depuis midi à l’Aimpsi. L’aéroport était le théâtre d’animation, sur fond de musiques traditionnelles et d’expressions corporelles de danses folkloriques.

Une ambiance bon enfant a régné tout l’après midi. L’équipe des mamans de Volo-Volo dansaient le bora, pendant que les villages, comme Shezani, Batsa Itsandra, Domoni ya Mbadjini, vêtus de leur habits traditionnels ou habillés aux couleurs des cœlacanthes se sont mobilisés pour accueillir leurs enfants.

image

Le père des deux frères Mchangama a fait le déplacement depuis Shezani pour accueillir ses enfants.

Du côté national,  le staff technique n’a pas lésiné sur les moyens pour accueillir l’équipe nationale. Zakaria Adam alias Adams estime que l’accueil d’hier était particulier à l’image de l’événement national.  » Tout le pays est venu accueillir les Cœlacanthes or dans les matchs passés c’était juste la fédération et quelques amoureux du foot. Aujourd’hui il y a les autorités, des femmes et des hommes habillés en vert, c’est encouragent », dit-il.

image

Sur le plan technique, « la morale est bonne et on a confiance au groupe. Nous nous apprêtons à travailler dès ce soir pour la première séance au stade de Moroni.  Le fait d’être qualifié après avoir joué un match nul pour la coupe du monde est une fierté pour nous, nous espérons gagner ce prochain match » prie Adams.

Pour sa part, Athoumani Alhadhur alias Lakidoube, qui doit être parmi les plus jeunes de l’équipe nationale formé au pays est  » émerveillé de l’accueil réservé à leurs confrères ».  » Nous n’avons jamais vu un accueil pareil et la raison c ‘est par ce que nous sommes qualifiés, ceci va toucher nos frères qui arrivent et cela va les encourager.»

Abdallah Kassim, un joueur des Cœlacanthes qui vient d’arriver hier, dit être émerveillé par  cet engouement des comoriens qui se sont mobilisés en masse pour venir les accueillir.  » On est content car on a toujours besoin du soutien du peuple, on est ravi d’être là et de jouer contre le Ghana, ça va être un bon match », dit-il.

Pour Ben Djaloud Youssouf, il espère faire un bon match envers cette grande équipe qu’ils vont affronter.  » Nous sommes heureux de cet accueil,  une ambiance fraternel encourageant surtout que la dernière fois que nous sommes venu affronter Lesotho, personne n’est venu nous accueillir. C’est très encouragent de voir notre pays nous soutenir, nous savons que c’est sera un honneur pour tout le pays si nous sommes qualifiés et nous nous sommes préparés en conséquence » a déclaré Ben Djaloud à la décente de l’avion.

D’Itsandra Mdjini à Pvanambwani en passant par Ntsudjini, des banderoles vertes ornaient la route. Un groupe de femmes appelé Makidani  de Hantsambu habillé en robes aux  couleurs du drapeau national et maquillé par les mêmes couleurs a attiré l’attention des supporteurs à l’aéroport.

 » C’est de notre propre initiative que nous avons cousu ces robes pour soutenir l’équipe nationale » a déclaré Armia Ayouba pendant que les jeunes chantonnaient « rika wuwatsaha, riwaparisa Ghana ».

Abouhariat Said Abdallah / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*