Sambi, Fahmi et Elarifou un trio qui veut déstabiliser le pays

On attendait récemment la naturalisation française de Monsieur Sambi après avoir vendu celle des Comores. Depuis cette nouvelle qui n’a jamais été démentie par l’intéressé, SAMBI se fait discret pour faire oublier cette affaire. FAHAMI ET ELARIFOU, la transparence est très claire dans cette affaire, ils s’assument sans complexe.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

Cette nouvelle alliance semblerait être guidée pour vendre les Comores à leur pays, la France. Le moment de la vente approche, il faut y parvenir, les trois auraient acceptés de mettre d’accord leur club, de Ridja, PEC et JUWA ensemble. Les gens disent dans la rue, que ces 3 individus auraient été commandés par leur pays, la France, de s’unir dans la perspective de 2016. Puisqu’ ils sont français, ils seront les mieux obligés à défendre les intérêts français. Ils n’auront en tout cas pas le choix de refuser sous peine d’être déchus de leurs nationalités. Le calcul est simple, vaut mieux donner le pouvoir à eux , parce que c’est sur, qu’un autre comorien ayant choisi de garder la nationalité comorienne. Beaucoup des indices montrent que cette alliance des français mais aussi à passeport comoriens n’est pas un hasard de circonstances.

image

Les facilités qu’ils ont partout en France pour avoir des salles de meetings souvent en présence d’élus français, la facilité grandiose pour le chef de cette opposition Monsieur SAMBI de l’achat de son appartement dans l’un des quartiers le plus sécurisé de Paris, il faut être fou pour ne pas comprendre que cette coalition de ces français roule pour servir les intérêts français. Dans tous les cas, ils n’auront pas le choix. Ils n’ont pas résisté à garder à leur francisation comment demain auront à résister à protéger les intérêts vitaux comoriens plus que les intérêts français ?

Aux Comores, nous souhaitons pas cette opposition qui est à la solde de la France officieuse. J’appelle le gouvernement comorien à assumer leur responsabilité en interdisant ceux qui ont la nationalité autre que comorienne à toute haute responsabilité de l’Etat.

Il faut dire la vérité à ces français Fahami, Elarifou et Sambi, si vous voulez briguer des hautes fonctions, il faut qu’ils renoncent à leur nationalité française.

On oublie vite, Fahami Said Ibrahim était l’avocat de l’ambassade de France à Moroni, c’est quand même pas anodin. Sa politique électorale fut celle de la mendicité des visas. Nous ne voulons pas des faux nationalistes comoriens comme Fahami qui le devient lorsque son ambassade de Moroni lui refuse sa mendicité de visa à son électorat. Des nationalistes comme Sambi qui vendent Mayotte contre le silence de paris à son référendum de sa prolongation au pouvoir, ni le nationalisme ventardiste de RIDJA.

Mohamed Sidi Ahmed

1 commentaire sur Sambi, Fahmi et Elarifou un trio qui veut déstabiliser le pays

  1. Ces opportunistes « francais », oublient qu en cas de litige, ou infraction , c est la legislation de la nationalité d ‘origine qui prevaut sur la nationalité d’acquisition.
    Donc le moment viendra et ils seront traduit devant les juridictions comoriennes, pour tous les maux qu ils ont commis à leur pays.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*