Sambi : « la trahison d’ikililou a traumatisé les Comoriens »

wpid-screenshot_2016-01-01-14-17-36-1.png

Au cours d’un rassemblement, jeudi matin, au foyer des femmes de Moroni, l’ancien président de l’Union des Comores a accusé Ikililou Dhoinine d’avoir provoqué, par sa trahison, un traumatisme chez les Comoriens. A cette occasion, il a apporté son soutien à la candidature de Fahmi Said Ibrahim qu’il a lui-même choisi par son patriotisme, ses capacités intellectuelles et la confiance dont il témoigne envers lui.

image

Un rassemblement aux allures d’un meeting de campagne électorale et un foyer de femme plein à craquer, malgré la pluie qui s’abattait sur la capitale. Les militants du parti Juwa et sambistes étaient venus écouter leur champion pour la première fois depuis l’invalidation de sa candidature par la Cour constitutionnelle, le vendredi 25 décembre. Avant d’apporter son soutien au leader du parti PEC et d’appeler ses fans à s’investir pour l’élection de celui-ci aux prochaines échéances, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi a énuméré les raisons qui l’ont conduit à préparer ce plan B. « Il fallait présenter cette candidature de réserve pour ne pas se trouver dans l’obligation d’aller négocier avec une autre formation politique, alors que nous estimons être le premier parti du pays », s’est consolé l’ancien raïs qui a classé le 25 décembre 2015 parmi les jours « noirs » de l’histoire mouvementée des Comores derrière les dates des coups et tentatives de coups d’Etat et du déclenchement du séparatisme d’Anjouan. « La Cour constitutionnelle vient de dire à chaque comorien que les critères insulaires priment sur notre citoyenneté nationale. Et cela est très grave », a-t-il dit.

Au militants Juwa et sympatisants, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi a adressé un message très clair : « la candidature que nous allons soutenir et qui va remporter les élections est celle conduite par Fahmi Said Ibrahim, Djaffar Mansoib, Mohamed Bacar Dossar et Mohamed Elhad ». Il a également a appelé ses fans à se mettre en rang pour les candidats Juwa au gouvernorat des îles : Ahmed Abdallah Salim(Ngazidja), Salami Abdou(Anjouan) et Ali Said Hilali (Mohéli).

Et pour rassurer tout le monde, l’ancien président a tenu à démontrer que Fahmi n’est pas Ikililou. « Cela fait 8 ans qu’on travaille ensemble, je suis persuadé de ses compétences, de son patriotisme et de son abnégation pour le pays », a-t-il martelé avant d’affirmer que le président Ikililou et ses vice-président ont provoqué un traumatisme chez les Comoriens après l’avoir trahi. Quant au candidat désormais intronisé par l’alliance Juwa-Pec, Il s’est dit très touché par cette confiance placée en lui avant de promettre de travailler main dans la main avec l’ancien président afin de redonner espoir au peuple comorien.

A.MM / Karibu-hebdo

1 commentaire sur Sambi : « la trahison d’ikililou a traumatisé les Comoriens »

  1. nous sommes dans un monde ou le pouvoir est devenu le seul moyen de s’enrichir.voilà pourquoi nous nous trouvons face à une liste de candidatures qui donne l’envie de vomir de part le nombre et le profil des prétendants pour baeit salam.des candidats qui n’ont aucun programme mais que ne voit que la réussite pour s’enrichir par tous les moyens comme ces maudits présidents qui sont passés depuis l’accès du pays à l’indépendance.qui conque a volé à ce pauvre peuple dieu le fera vivre sans se rendre compte qu’il est en vie.
    INCHA ALLAH;

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*