En ce moment

Sambi l’avait prédit et l’avait interdit à l’opposition

L’histoire est aussi un juge. À son arrivée aux Comores en 2018, l’ancien président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi avait prédit les manoeuvres du chef de l’État et avait imploré l’opposition de ne pas tomber sur son piège.

« Ceux qui se préparent à se présenter aux présidentielles de 2019 doivent comprendre qu’ils seront menés à l’eau. Ce sont les mêmes inventeurs du fameux 104% qui sont à la tête de la commission électorale nationale indépendante. Je vous rassure que ces élections créeront une déstabilisation sans précédentes. Ne croyez pas qu’il cédera la présidence à une autre personne » avait déclaré le président d’honneur du parti JUWA, Ahmed Abdallah Sambi

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*