Sambi peut-il sortir de chez lui ? Voici la réponse

Placé en résidence surveillée depuis ce samedi 19 mai, Sambi ne pourra pas jouir de toutes ses libertés et même si la justice ne l’a pas condamné. La sortie populaire de ce vendredi 18 mai a laissé un goût amer au gouvernement qui a décidé de frapper fort.

L’ancien président de l’union des Comores Ahmed Abdallah Sambi est il privé de sa liberté de circulation, de s’exprimer, de sortir même pour aller à la mosquée ? Voici la réponse :

La résidence surveillée est une peine judiciaire, alternative à la prison, ordonnant à une personne de rester vivre dans le périmètre d’un territoire donné, lequel peut même se limiter à son domicile, et limitant strictement sa liberté de circulation : la personne est dite « assignée à résidence ».

La résidence surveillée est également appliquée à l’encontre de dissidents politiques par un gouvernement. Dans ce cas, à cette peine est généralement adjointe une limitation des moyens de communication.

Vous avez compris l’ancien président Ahmed Abdallah Sambi est désormais en prison dans sa résidence. Il ne pourra pas faire la prière du vendredi à la mosquée.

Vous vous posez sûrement la question du jour de l’Aïd si il pourra sortir de chez lui. La réponse est non.

3 commentaires sur Sambi peut-il sortir de chez lui ? Voici la réponse

  1. Bravo , l’union des Comores .
    vive la démocratie , Mayotte vous envie , bientôt nous demanderons à la France à vouloir vous rejoindre .
    Vive les compres libre et indépendant ,

  2. j ‘aimerai savoir quel juge qui a statué l ancien president je ne savais pas que le ministre de l’interieur est devenu juge des libertés c’est vraiment n’importe quoi et la justice comorienne est devenue ridicule on sait maintenant que c’est sambi qui faivous fait peur

Répondre à Hidaya Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*