Sambi, Salami, Anjouan et Azali: une histoire profonde

Opinion libre: Ne soyez pas trop réactifs à mes écrits! ils ne sont pas empreints de passion ni d’intérêts; ça peut peut vous étonner par leur côté libre et osé.
L’immense personnalité de SAMBI, le Fundi, SAMBI, le Président, SAMBI, le plus aimé des Comoriens va tout simplement être traîné dans la boue par un simple arrêté d’un Secrétaire et 8 mois après, il semble être abandonné par tous, y compris son parti JOUWA.
Ne sommes nous pas entrain de revivre ce que nous disent les Chiites qu’à la mort du Prophète,les Khalifs ABOU BAKR, OMAR et OUTHMAN n’ont pas enterré le Prophète et que seul ALI s’en est occupé pendant qu’eux s’affairaient sur la succession?

SALAMI est un gouverneur élu en même temps que le Chef de l’Etat. Le régime de la dictature a annoncé trois mois avant qu’il ne finira pas son mandat. AZALI est passé à l’acte et SALAMI se trouve en prison. Il a évité d’être atteint de la maladie des mains sales par l’intervention du Consulat français qui a négocié pour un logement plus ou moins décent et selon mes sources, c’est le Consulat qui paie la location.
Où sont les électeurs de SALAMI, c’est à dire la majorité des anjouanais qui a dit Non à ANISSI et sa politique mafieuse le 23 Mai 2016?

AZALI est un théoricien de l’anjouanophobie. Pour lui et sa bande de politicards de la grande île versés dans le séparatisme et le chauvinisme profond, « ANJOUAN est une île entreprenante, intellectuelle qui nous devance sur tous les fronts et notre seul secours vient de la diaspora, surtout français ».
Dix ans de séparatisme n’ont pas réussi à casser l’île d’Anjouan pendant que dans toute cette décennie, l’île n’a rien bénéficié de l’Etat et de l’aide Internationale sous prétexte qu’elle est séparatiste. La racaille MOHAMED BACAR, ABDALLAH IBRAHIM, ABEID, BA GOULAM ect… ont tous été piégés, manipulés et induits en erreur.
AZALI est arrivé au pouvoir par un concours du destin et par l’aide d’un SAMBI méfiant, mais sûr de lui.
AZALI, avec l’aide de son camp anti anjouan(EL BACK, l’albinos ABDOULWAHAB, SAID ALI KEMAL) pour ne citer que les radicalisés, AZALI va partir à l’assaut avec sauvagerie, violence et témérité. Il sera sans pitié, sachant que s’en prendre à Anjouan n’est pas chose aisée avec un baobab populaire comme SAMBI, même si ce dernier est un piètre politique.
AZALI aura la bénédiction des assoiffés, arrivistes, mafieux et nostalgiques SOUNHADJ ANISSI, MIDILADJI, DHOULKAMAL, ABDOU OUSSENE, ABDALLAH MOHAMED, IBRAHIM HALIDI, MOUSTADROINE…

L’après azali est annoncé et j’appelle son successeur à mettre en place des procès dans les deux ans de son pouvoir avant de passer le flambeau à un anjouanais en 2021.
Les Affaires criminelles du meurtre du Colonel Combo dont le principal accusé est le Général SALIM, le Procès de SALIM ABDALLAH massacré le 18 Mars 2010 dont le principal instigateur est OUSSENI HOUMADI, le procès sur les manipulations d’AZALI propulsant plusieurs personnalités dont un gouverneur élu en prison, mais également de haute trahison allant jusqu’à changer unilatéralement la constitution du pays.

BEN ALI.

2 commentaires sur Sambi, Salami, Anjouan et Azali: une histoire profonde

  1. hé wawe gaou Kadafi, Ben ali dit vrai et ce n’est pas la haine sauf que des gens comme toi refuse de voir la réalité en face . Anjouan n »est pas une terre conquise. Et tot ou tard Azali et ses comiques traitres d’anjouan tomberont et affronteront la colère du peuple , qui vivra verra.

  2. Comores-infos, de grâce, arrêtez de publier les articles de cet attardé mental. Que des écrits qui appellent à la haine. S’agit-il des infos selon vous?

Répondre à Kadhafi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*