Sambi: « Vous n’auriez pas du. Laissez-les »

L’ex président mis en résidence surveillée par le ministère de l’intérieur n’a pas aimé que ses militants s’en prennent aux militaires en faction devant sa résidence à Voidjou, cet après-midi.

Depuis sa terrasse où il prenait de l’air après le Darsa, Ahmed Sambi après que ses proches lui aient expliqué ce qui s’est passé, a réagi sur le champ: « Vous n’auriez pas du. Laissez-les ».

Pour rappel, des partisans de Sambi partis assister au Darsa ont été refoulés par les militaires. Décidés à forcer le barrage, ils les ont délogés à coup de pierres.

Masiwa Komor

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*