Samedi 20 janvier, le rassemblement qui pliera Azali

Opinion libre: 
Le samedi 20 janvier fera date. Les comoriens, tous unis dans la sauvegarde de la paix sociale et de la stabilité politique se réunissent à Darinadjah, siège du Gouvernorat de Ndzouani pour, comme un seul homme, dire NON aux assises du Colonel Président, convaincus que sa seule motivation est de mettre fin à la tournante.

J’adhère à cet élan consciencieux et j’appelle tous les patriotes à encourager le rassemblement du samedi prochain et surtout à mettre en application les résolutions qui y découleront.
Même si l’idée première d’AZALI était d’abolir la tournante, il s’en écarte timidement et cherche un plan B, celui de la possibilité de prolonger son mandat au delà de 2021. Ce qui reviendrait à la même chose compte tenu de la mobilisation des anjouanais pour 2021 et des mohéliens qui ont une obligation de solidarité avec Anjouan afin de présider en 2026.

Le rassemblement du samedi 20 Janvier doit comprendre cette situation.
Le rassemblement du 20 Janvier doit libérer le pays qui est bloqué par des assises qui vident les caisses de l’Etat, qui mettent entre parenthèse tous les programmes du régime si programmes il en avait: sur l’emploi, la vie chère, la lutte contre la corruption, les soins…

J’appelle les parlementaires à demander l’ouverture d’une enquête sur le financement de ses assises rejetées par les trois quart de la population.
J’attire l’attention à notre armée à ne pas se laisser entrainer dans une répression lourde de conséquences en essayant de bloquer les personnes dans des zones stratégiques les empêchant de se rendre au rassemblement. C’est une armée républicaine et non celle d’un homme qui, par sa conduite anti démocratique, mettra en jeu sa vie et ternira la réputation des forces armées.
BEN ALI.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*