Sana’a et les familles des victimes du vol de l’A310 contestent le rapport final sur le crash de l’avion de Yemenia

yemenia_airways_crash_familles_victimesAprès les déclarations du ministre des transports  Bourhane Ahmed Bourhane affirmant  que « l’accident est dû à une action inadaptée de l’équipage », les familles des victimes n’ont pas tardé à réagir en dénonçant une enquête bâclée et le non-respect des recommandations  du Yémen.

Abderemane Boina, qui a perdu sa sœur, a déclaré : « Nous contestons ce rapport. Les enquêteurs n’ont pas tenu compte des recommandations du Yémen. Dieu seul sait pourquoi » et dénonce une mise en scène du ministre des transports.

Les familles des victimes et les journalistes n’ont pas pu consulter le rapport final de l’enquête qui a conclu à une erreur de pilotage de l’équipage.

yemenia_comoresLe ministre français des Transports, Frédéric Cuvillier a déclaré au cours d’une rencontre avec les représentants des familles des victimes ce mardi que « Il y a eu des longueurs inexplicables, inexpliquées et j’ai été amené à saisir directement les autorités yéménites et comoriennes »

Le président marseillais de l’association des familles de victimes, qui a été reçu par le ministre des transports Frédéric Cuvillier, manifeste son désaccord face aux conclusions de l’enquête. La manifestation prévue ce vendredi 28 juin à 10h00 au 246 bd Saint Germain à Paris par les familles des victimes est toujours maintenue.

Plusieurs observateurs  se posent des questions sur ce rapport : Pourquoi attendre 4 ans pour conclure à une erreur de pilotage ?  Quelles sont les recommandations du Yémen ? Pourquoi le ministre des transports comorien n’a donné aux familles et aux journalistes le rapport final ?  Est-ce que l’accident est dû à une erreur de pilotage ou à un facteur extérieur ?

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*