Santé Anjouan : la grève continue

Service des urgences de l’hôpital de Hombo
Préavis de greve
Préavis de gréve

La grève du personnel médical et paramédical d’Anjouan atteint son 4em jour sans qu’une solution ne se pointe à l’horizon. Les hôpitaux et les centres médicaux sont à l’arrêt et seules les urgences sont assurées. Mercredi le syndicat régional des paramédicaux multipliait les entretiens avec les représentants de l’Union à Anjouan, mais selon un membre rien de concret.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Depuis lundi 20 février le SYNAS observe une grève « indéterminé ». La reprise du travail serait conditionnée par la satisfaction totale des revendications soumises au ministre de la santé et qui demande entre autres points, la généralisation des primes de spécialisation accordées à certains agents paramédicaux de N’gazidja et non de Mohéli et d’Anjouan depuis plus d’un an, la titularisation des infirmiers stagiaires qui officient depuis des années dans le secteur de la santé à Anjouan, « le tout est consigné dans une plateforme revendicative que nous avons déposé aux autorités compétentes à N’dzuani comme à Moroni. Mais jusqu’à présent l’état ne propose rien de concret. Nous sommes suspendues à la décision du conseil du conseil de ministre de ce mercredi (hier). » Confie le secrétaire organisationnel du SYNAS, à la sortie d’un entretien de plusieurs minutes avec le coordonnateur de l’action gouvernementale à Anjouan.

Pendant ce temps, les cliniques privées formelles et informelles se font une santé.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*