Scènes de désolation encore ce vendredi à Moroni

Lutte pour la vie

Scènes de désolation encore ce vendredi à Moroni. À défaut de solutions alternatives, les commerçants ambulants ont décidé de se faire entendre. L’entrée vers le grand marché de Volovolo a été barricadée. La gendarmerie a une nouvelle fois violemment réprimé les manifestants à coup de matraques.

Pour rappel, la mairie de Moroni et le ministre de l’Intérieur ne veulent pas voir ces jeunes « venus d’ailleurs » occupés les trottoirs. Pour notre confort, nous détruisons leurs moyens de subsistance et leurs faisons comprendre que non seulement nous n’avons rien à leurs proposer mais aussi qu’ils peuvent retourner d’où ils viennent.

Ces laissés pour compte qui luttent durement pour survivre dans leurs propres pays, qui cherchent désespérément un moyen pour subvenir aux besoins de leurs familles ne baisseront jamais les bras. Si le président Azali veut vraiment faire des Comores un pays émergent, il doit avoir le courage de regarder en face l’état misérable dans lequel se trouve ses concitoyens.

Ahmed Toyb

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*