Scrutin référendaire : prestation de serment des membres des CEII de Ngazidja, Anjouan et Mohéli

C’est fait ! Ce jeudi, 31 mai 2018, les membres des Commissions Électorales Indépendantes des Îles ont prêté serment avant d’entrer en exercice.

Juste après, le Ministre de l’intérieur en charge des Élections, Mohamed Daoudou a déclaré à Moroni, la suite de cette cérémonie de prestation de serment sur l’ensemble des îles où se tiendra le référendum. Il s’agit de l’installation des bureaux pour le fonctionnement de ces derniers. Par ailleurs, le Ministre a précisé que l’absence de certains membres n’empêche nullement l’entrée en mission des membres ayant prêté serment ce jour. En revanche, les absents pourront toujours intégrer leurs équipes respectives et prêteront serment au préalable.

Ministre de l’intérieur

1 commentaire sur Scrutin référendaire : prestation de serment des membres des CEII de Ngazidja, Anjouan et Mohéli

  1. CEUX QUI JURENT SUR LE CORAN RESPECTERONT-ILS LEURS ENGAGEMENTS ?

    Non si l’on se réfère du dictateur sanguinaire Azali assoumani Mugabe et les autres. En effet, la politique est incompatible avec la religion. De surcroît, la malédiction comorienne est due en partie de ces hommes et femmes qui jurent sur le Coran alors qu’ils savent pertinemment qu’ils respecteront pas leur parole. Il faut dire que le criminel Azali assoumani Mugabe a juré sur le Coran de respecter les institutions et garantir leur fonctionnement. Or, c’est lui-même qui vient de les pitiener pour pouvoir s’éterniser à Beit-salam. Il ne faut se rappeler que ce même djaza, était récemment le président de la commission. Et pourtant nous connaissons la suite du fiasco. L’islam n’a pas de valeur au sein de ngazidja. Cela, s’explique par le fait que les grands comoriens était des sauvages. Selon, Jean Martin spécialiste de l’histoire maritime dans son livre « Comores : quatre îles entre pirates et planteurs » page 57, souligne l’origine de la population de ngazidja. Il explique que la civilisation islamique des wagazidja, vient d’Anjouan. Car, c’est là où la civilisation fut bien implantée. Ce sont eux qui ont connu la révolution culturelle. Par conséquent, ils respectent relativement bien l’islam que les autres îles.

    Il faut dire que les oulémas comoriens sont parfaitement différents de leurs homologues anjouanais. Car, ceux de ngazidja mentent beaucoup. Ils se mêlent de la politique afin de pouvoir gagner leur verre d’eau et un morceau de pain. C’est le cas de monsieur enveloppe qui délire sur le Coran pour séduire les autorités. Il faut noter que jurer sur le Coran est un acte auquel celui qui le fait doit prendre conscience de son engagement.

    Bref, les comoriens ne sont pas considérés comme des musulmans. Ils font la prière le matin et l’après midi, ils se rendent chez le marabout. Ces mêmes comoriens jurent sur le Coran sans pouvoir respecter leurs engagements. D’où le mépris de l’islam Pour les autorités comoriennes.

Répondre à Mmadi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*