Session ordinaire du Conseil de l’île de Ngazidja Les conseillers réfléchissent sur la création d’une régie des transports

La troisième session ordinaire des élus insulaires de Ngazidja a débuté le 24 septembre dernier. Prévue pour prendre fin le 23 octobre prochain, elle s’inscrit dans « un contexte socioéconomique difficile », selon le président du Conseil.

Le Conseil de l’île de Ngazidja tient depuis le lundi 24 septembre, la troisième session ordinaire. Quatre commissariats à savoir celui des Finances, de la Production, de l’Environnement et de la Fonction publique sont à l’honneur en figurant à l’ordre du jour. Au cours des travaux, le projet délibératif portant création d’une régie des transports de Ngazidja, sera étudié. La mise en place de la délégation spéciale au commissariat à la fonction publique ne sera pas écartée de la séance.

Les élus de Ngazidja vont également réfléchir sur le projet délibératif portant réorganisation du département de la sécurité sanitaire et phytosanitaire. Le projet délibératif portant création d’une société des travaux publics et aménagements, est indispensable. Au cours de cette troisième session, le projet délibératif relatif à la gestion des sachets plastiques dans l’île autonome de Ngazidja, sera abordé.

Il a été dit que les élus ont proposé la révision du règlement intérieur du Conseil de l’île. « La dernière crise qui a marqué le déroulement du baccalauréat, vient nous interpeller tous sur la fragilité dans laquelle repose tout notre appareil administratif et institutionnel », a déclaré le Président du Conseil de Ngazidja.

Lors de l’ouverture de la session, le président du Conseil a invité la commission de réflexion mise en place par le gouvernorat à la suite de ces incidents à des recommandations étant à la hauteur des enjeux. « Il faut préconiser des reformes et des mesures durables qui viendront améliorer le système éducatif dans son ensemble », dit-il.

La question de Mayotte a été évoquée dans le discours d’ouverture. Le président de la séance a souligné que « il appartient à tout comorien de défendre le retour effectif de Mayotte dans l’archipel. Cette préoccupation doit demeurer une cause nationale sacrée pour notre pays ».

Natidja Hamidou

2 commentaires sur Session ordinaire du Conseil de l’île de Ngazidja Les conseillers réfléchissent sur la création d’une régie des transports

  1. Ancien coopérant belge à Anjouan (lycée de Mutsamudu et collège de Domoni)1976-79 .Resté grand amoureux de ce pays et de cette île,je me suis toujours demandé pourquoi on n’y pratique pas la culture vivrière de façon plus large sur les meilleures terres réservées aux plantes à parfums qui sont des merveilles mais qui ne nourrissent ni ne soignent et ne font que grossir le trésor de ceux qui l’ont déjà fameux . Des techniques agricoles biologiques telles que l’agroforesterie,la pluriculture avec assolements seraient alors possible et nourriraient toute la population que j’ai toujours trouvée si agréable et douce . Très amicalement et avec mes meilleurs souvenirs .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*