SGTM suspend ses liaisons maritimes Mutsamudu – Moroni

La Société Générale des Transports Maritimes « Maria Galanta » suspend ses liaisons maritimes au départ et à destination de Moroni. Cette décision est la conséquence d’une note circulaire publié le 16 juillet par la direction régionale des affaires maritimes en application d’une décision du gouvernorat d’Anjouan de revoir à la baisse les billets des traversées maritimes inter-îles. Selon la note circulaire, le ticket entre Mutsamudu-Moroni qui était à 21 000 Fc est revu à 15 500 Fc. Et cela suite à une réunion de concertation avec les armateurs opérants sur cette ligne le 16 juillet. La mesure est entrée en vigueur depuis le 18 juillet dernier et seule SGTM semble faire de la résistance se justifiant qu’à 15 500 Fc la compagnie ne rentrerait pas dans ses charges quotidiennes d’entretien de son catamaran « Le Tratringa » qui fait 3 à 4 heures entre Mutsamudu – Moroni.

SGTM 1

Ce qui n’est pas de l’avis du directeur régional des affaires maritimes qui estime dans un entretien avec Comores-Infos que « pour créer une compagnie ont fait une étude de marché, on maitrise ses charges avant de se lancer. Les armateurs nous reprochaient du prix exorbitant du gasoil et des taxes. Le gouvernement a fait des sacrifices pour réduire de 150 Fc le litre de gasoil et de 500 Fc au lieu 1000 Fc les taxes portuaires par passager. Comment peut-on être aussi négatif ? L’Etat fait tout pour une vie descente de la population et certains armateurs veulent encore rester dans leur tarification initiale comme si rien n’était fait pour alléger leurs charges. Faudra-t-il déployer des experts financiers pour démontrer que SGTM n’a pas raison sur ce point ? » s’interroge Aliwacheh Ibrahim.

Comores-infos a sollicité la réaction de l’armateur SGTM en vain.SGMT 2

KAY, journaliste, reporteur Comores infos

1 commentaire sur SGTM suspend ses liaisons maritimes Mutsamudu – Moroni

  1. Ce sont les autres armateurs qui devaient pleurer, car Maria Galanta arnaquent les passagers Anjouan – Mayotte et peut compenser éventuellement ses pertes.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*