En ce moment

< si Omar était maltraité, il n’aurait pas survécu 5 jours >

Avant de mourir, Oomar Mouhsine avait dénoncer les mauvaises conditions de prise en charge à l’hôpital de Samba où sont hospitalisés les personnes contaminées par la COVID-19. Au lieu de chercher à rectifier le tir, le directeur de cabinet du chef de l’État s’en est pris à lui hier en conférence de presse: << si Omar Mhousine était maltraité, il n’aurait pas survécu durant 5 jours. Les docteurs font un travail formidable. L’un d’entre eux m’a dit qu’il passait le voir à chaque 30 eme minute. Quand il est passé lui rendre visite, omar était entrain d’écrire un Sms pour envoyer sur les réseaux sociaux >> Belou en conférence de presse hier à l’hôtel Retaj

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*