Sommet de la Ligue arabe : Le problème de Mayotte au menu des discussions

Le chef de l’Etat est attendu en Arabie Saoudite samedi prochain. Azali Assoumani, comme le reste des dirigeants de la Ligue des Etats arabes, va prendre part au 29ème sommet de l’organisation. Et selon une source du ministère des Affaires étrangères, le chef de l’Etat pourrait mettre à profit cette tribune pour informer ses pairs des derniers événements dans le pays dont la situation à Mayotte. Souef Mohamed El-Amine est lui attendu à Riyad demain pour préparer le terrain.

Le président de l’Union des Comores est attendu samedi à Riyad, capitale administrative du Royaume d’Arabie Saoudite, en vue de prendre part au 29ème sommet de la Ligue des Etats arabes.

Selon une source du ministère des Affaires étrangères des Comores, le président Azali pourrait mettre à profit cette tribune pour informer ses pairs des derniers événements aux Comores notamment ceux liés à la situation à Mayotte. L’organisation arabe est d’ores et déjà sensibilisée sur l’insécurité dont sont victimes les Comoriens des autres îles à Mayotte.

On s’attend à ce que la diplomatie comorienne active ses leviers et réseaux pour une prise en main de cette question prioritaire au sein de l’organisation.
Souef Mohamed El-Amine, ministre des Affaires étrangères est attendu en Arabie Saoudite mercredi pour assister aux travaux de la session ministérielle qui se tiendra à Riyad jeudi préparant la rencontre des chefs d’Etat qui, elle, se déroulera à Damam.

Pour rappel, le sommet de Riyad se déroule en un moment où l’organisation fait face à plusieurs crises internes mettant à rude épreuve la solidarité et la coopération économique entre pays membres.

Un appui permanent

A Damam, les rois et les présidents des pays arabes devront se pencher d’abord sur la crise du Yémen qui perdure. Concernant la Palestine la décision du locataire de la Maison blanche de reconnaitre Jérusalem comme capitale et de transférer l’ambassade des Etats-Unis dans cette ville a pris de court les dirigeants arabes qui défendaient le principe d’un Etat palestinien avec Jérusalem Est comme capitale. On peut également citer parmi les dossiers chauds la crise diplomatique avec le Qatar

Les Comores sont devenues membres de la Ligue des Etats arabes en 1993 sous le régime du président Said Mohamed Djohar. Depuis cette date, l’organisation panarabe a toujours apporté un soutien notamment politique sans faille à Moroni : la question de Mayotte, le séparatisme de Ndzuani, la gestion post conflit et récemment encore les assises nationales…

Par ailleurs, elle soutient certaines missions diplomatiques comoriennes en vue de les rendre plus opérationnelles. Il faut souligner enfin que parallèlement aux relations multilatérales, les Comores et l’Arabie Saoudite sont dans une relation sans nuage ayant culminé avec l’ouverture d’une ambassade saoudienne à Moroni depuis trois ans.

Abdallah Said Ali / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*