Souef Mohamed El-Amine, l’homme des fausses promesses

Il est l’un des ministres de ce régime dictatoriale qui parlent trop. Il donne une conférence de presse à chaque début du mois. Deux phrases reviennent sans cesse une fois qu’on lui pose des questions sur l’actualité du pays : tortures et arrestations arbitraires des journalistes, tortures des prisonniers,etc :  » je ne le savais pas. Une enquête sera ouverte pour déterminer les auteurs de ces actes « .

Mais après son oratoire, aucun acte ne suit. L’année dernière, il avait promis aux comoriens de traduire en justice le secrétaire général adjoint de son ministère qui avait arnaqué plus de 500 étudiants au nom du MIREX et de porter plainte pour savoir les auteurs et commanditaires de l’acte barbare témoigné par un prisonnier en audience [ faire boire de l’urine aux prisonniers ]. Mais hélas, son SGA est resté en poste. L’affaire est mis dans un tiroir et aucune enquête n’a jamais été ouverte pour déterminer ceux qui ont fait boire de l’urine à des comoriens. Ses mensonges continuent. Il a aussi promis une enquête sur le cas de Saleh.

Que des blablas

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*