Sounhadji, Anissi, Salim Hafi, Anjouan vous observe…

Opinion libre: AZALI a planifié la déstabilisation de la Nation, la voie qu’il a choisie pour perdurer au pouvoir. Pour y parvenir, il doit désosser l’île d’Anjouan en pretextant mettre hors d’état de nuir ABDALLAH SAMBI.

L’épuration de l’armée, la faillite programmée de l’île d’Anjouan, les provocations des militaires originaires de Ngazidja à Anjouan, l’insolence affichée des petits fonctionnaires de l’Union originaire d’Anjouan au Gouverneur d’Anjouan; le débordement et la corruption des procureurs et autres magistrats exerçant à Anjouan qui prennent leurs ordres directement de KIKI, Ministre de l’intérieur sont tous les ingredients pour tuer l’île de Ndzouani.

SOUNHADJ, ANISSI, MAHAMOUD, AHMED JAFFAR sont des complices actifs de l’Imam Colonel et participent à toutes les opérations pour satisfaire la faim de pouvoir du dictateur.
Le vent de la liberté ne va pas tarder à souffler, la Communauté Internationale est avertie, la population d’Anjoyuan a pris acte et un tsunami de protestations va balayer les germes de la dictature, et croyez moi, c’est imminent.

J’ai vu ce pauvre mais brave peuple à l’oeuvre au moins deux fois. En Août 1997, au summum de la crise séparatiste favorisée et accentuée par AZALI, les anjouanais ecrasait tout sur leur passage, entrainés par les colonels séparatistes. Bimbini en garde les cicatrices, 20 ans plus tard.
La seconde mobilisation, très récente, sur l’appel de SAMBI à barrer la route vers la victoire de MAMADOU/ANISSI, et venir en soutien à AZALI, l’actuel dictateur. Cette population a bousculé le destin et dont le souvenir le plus indélébile reste l’état de siège de la CENI et la victoire sur un troisième tour inédit. En plus d’être possesseur de mauvaise foi, AZALI est tout simplement ingrat.
C’est ici qu’on pourrait comprendre la rancoeur et l’esprit de vengeance qui pousse ANISSI à la faute, la fatale faute de son agonie politique. AHMED JAFFAR n’a toujours pas digéré la préférence de SALAMI, le rural par SAMBI, à lui le citadin, de la haute bourgeoisie, lol!.
Le vent de la liberté sera vis à vis de ces traitres, un orage!
Vive la résistance! Courage nos élus!

BEN ALI.

3 commentaires sur Sounhadji, Anissi, Salim Hafi, Anjouan vous observe…

  1. à Ikouts , bientot tu seras refugié à la Reunion ou métropole pauvre minable d’esclave de l’homme blanc , Tu penses que la France est à Mayotte par amour et sympathie , juste vous offrir des ailes et cuiisses de poulets et bcp de vin afin que vous puissiez bien vous saouler et haire vos semblables , quant à elle de bien destabiliser le devellopement des Comores . à votre place bandes de mangeurs d’hérissons , vous ferez mieux de suivre la voie de la Nouvelle Calédonie qui s’appète pour reférendum de leur indépendance , vous n’êtes pas obligé de revenir sur le giron comorien , mais chercher plus à vous occuperde vous même comme des adultes au lieu d’être considérés toute votre existance comme des sous hommes , des souches citoyens français du seconde zone , des nègres gaullois .

  2. NA MOU WOULANE WOHO, BE NA MOU RIBAOUHE HATROU MAORE.
    KARITSO KOUBALI TSENA MA REFUGIES COMORIENS MAORE. MANA LA BANDE A BACAR DE WAGNEWE PROBLEME ZILIYO MAORE

Répondre à Riziki Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*