Sport : Jeux de la Cjsoi, à Madagascar Les Comores se marginalisent car le ridicule ne tue pas !

​Les Jeux des jeunes de la Cjsoi animent actuellement la Grande île, et tout l’océan indien, sauf les Comores, partis sans aucun journaliste, ni photographe, ni caméraman. Le ministère comorien de la jeunesse et des sports et le commissariat national à la jeunesse et au sport ont déclaré la presse indésirable. Par rapport aux îles et pays présents à Antananarivo, nos hautes autorités du sport et de la culture n’ont pas hésité à se marginaliser car le ridicule ne tue pas. Mais, elles oublient qu’elles déshonorent le pays. La couverture de l’événement de Madagascar n’est pas possible.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

L’édition 2016 des Jeux des jeunes de la Cjsoi animent actuellement la Grande île, et les îles/pays sauf les Comores, participants par l’intermédiaire des reporters sportifs présents aux festivités. En collaboration avec le ministère comorien de la jeunesse et des sports, le commissariat national à la jeunesse et au sport a déclaré indésirable la presse nationale. Aucun caméraman, ni journaliste ni photographe sportif n’a été dépêché sur place pour couvrir la 10e édition du prestigieux rendez-vous culturel et sportif des jeunes de l’Océan indien.

Pourquoi ce mépris à l’égard des journalistes ? « On n’est pas certain qu’il est possible de dépêcher un, deux ou trois reporters sportifs pour couvrir les Jeux. Les autorités nationales se trouvent confrontées à de problèmes financiers », avaient déclaré les techniciens du  commissariat national de la jeunesse et des sports lors d’une conférence de presse, tenue à Moroni.

Mfa beyani harusi

Il s’agit de Mazot Abdallah, inspecteur du sport, d’Abou Soundi, directeur du sport et Mohamadi Athoumani, conseiller technique, auprès du  ministère comorien de la jeunesse et des sports.  Combien coût un billet pour se rendre à Madagascar ? « Offre spéciale Ab-aviation, Moroni/Antananarivo, aller/retour : 126.000f, tous les jeudis et dimanches », spécifie un message publicitaire, émis par Ab-Aviation. Contrairement à Djibouti, Maore, Maurice, Réunion, Seychelles, les journalistes comoriens, déclarés indésirables, ne pourront pas couvrir ces Jeux. Nous présentons nos excuses auprès de nos lecteurs. Le pays a fait fi à la sagesse chère aux Comoriens, selon laquelle : « mfa beyani harusi ». Comprendre, « l’union fait la force ». L’Archipel doit suivre l’exemple du Cosic, du Football et du Handball de Magasto. Ces instances sportives voyagent régulièrement avec des journalistes. Peut-on avoir raison quand l’autre ignore qu’il a tort ?

Bm Gondet/LGDC

1 commentaire sur Sport : Jeux de la Cjsoi, à Madagascar Les Comores se marginalisent car le ridicule ne tue pas !

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*