Télécommunications : Comores Télécom serait victime de sabotage

wpid-screenshot_2016-01-05-08-32-38-1.png

D’après les responsables de la société des télécommunications, Comores Telecom, plusieurs câbles de la fibre optique auraient été endommagés par deux fois, la semaine dernière.

image

Du 24 au 27 décembre dernier, le réseau de Comores Télécom a connu de sévères perturbations, brouillant toutes les communications, des appels téléphoniques à la connexion 3G. La société se dit victime de sabotage. Le directeur des nouvelles technologies, dénonçant un « acte barbare », appelle les citoyens à se faire les gardiens de la société dans les zones où ils résident.

Une portion de 2 km du câble de la fibre optique du réseau aurait été endommagée à Moindzaza Djoumbé. La même scène s’est produite le 30 décembre au sud de l’île de Ngazidja (Ifoundihe Cha Mboini) où près de 7km de câble auraient été brûlés.

Le directeur des nouvelles technologies parle de sabotage. « C’est un acte barbare », a dénoncé Razida Abdourazak. « S’ils commettent ces actes pour faire croire que nous sommes incompétents, ils se trompent. On fait le maximum pour notre clientèle ».

En tout, l’opération de raccommodage desdits câbles aura coûté 22 millions de francs à la société. Les deux incidents mis à part, Comores Télécom avait débloqué 552 millions de francs pour réparer le câble sous-marin coupé il y a à peine un an.

En tout, ce sont 574 millions de francs qui ont été utilisés pour tenter d’en venir à bout des perturbations des communications. « On fait le maximum pour améliorer les connexions au profit de notre clientèle », a dit Razida Abdourazak.

Il appelle tous les citoyens à se faire les gardiens des câbles de la fibre optique dans leurs zones respectives. Il a saisi l’occasion pour annoncer l’arrivée de nouvelles technologies pour l’internet ADSL.

Mohamed Youssouf/Hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*