Tension diplomatique Moroni/Paris : Les maires de Ngazidja manifestent leur soutien

Au tour de l’association des maires de Ngazidja d’apporter leur soutien à la diplomatie comorienne face au bras de fer avec la France sur la question de Mayotte. Le chef de la diplomatie comorienne qui les a reçus en audience lundi au ministère des affaires étrangères, où il était également question de la coopération décentralisée.

Face à la crise diplomatique qui entre presque dans sa quatrième semaine, le ministère comorien des affaires étrangères est témoin d’un ballet de soutien des personnalités politiques et sociales. Lundi c’était le tour de l’ensemble des maires de Ngazidja d’être reçus par le chef de la diplomatie comorienne. D’après le président de l’association des maires de Ngazidja, Djoumoi Said Abdallah, la rencontre du lundi est la deuxième du genre depuis le début de la crise. « Ce n’est pas la première fois, il y a de cela une semaine nous avions rencontré le ministre des affaires étrangères pour lui manifester notre soutien sur l’approche par rapport à cette crise diplomatique », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre: « aujourd’hui, nous sommes venus à nouveau témoigner notre solidarité et manifester notre soutien sur la politique diplomatique qu’il mène surtout sur ce contentieux. Les élus locaux ont voulu aussi montrer que le combat pour la réintégration de Mayotte dans son giron naturel doit nous impliquer tous et que le développement du pays doit aussi interpeller chacun de nous ».

L’autre volet abordé pendant les discussions est celui de la coopération décentralisée. « Vous n’êtes pas sans savoir que le ministre des affaires étrangères est celui qui nous représente à l’extérieur et que nos investissements viennent la plupart du temps des pays amis. Autre sujet abordé, les hôtels de Ville dont certains sont financés par les dons japonais et omanais », a-t-il fait savoir.

« Nous avons reçu l’association des maires de Ngazidja qui est venu témoigner le soutien sur la politique étrangère mise en œuvre par le ministère des affaires étrangères », a déclaré Mohamed Souef El Amine ministre des affaires étrangères. Et de continuer : « nous sommes comme des passagers embarqués dans un bateau. Et quand il y a quelqu’un qui s’emploie à le trouer, l’eau qui s’infiltrera au travers provoquera sans doute un soufrage. Et si le bateau chavire ce sont tous les passagers qui périront ». Pour lui la question de Mayotte est importante « parce qu’elle nous unit tous sans distinction », a-t-il assuré.

Sur la question de la coopération décentralisée, le patron de la diplomatie comorienne leur a assuré sa disponibilité à les accompagner « pour que nos régions puissent se développer dans l’intérêt du pays ».

Maoulida Mbaé / LGDC

1 commentaire sur Tension diplomatique Moroni/Paris : Les maires de Ngazidja manifestent leur soutien

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*