Trafic d’alcool : Un bateau contrebandier pris aux Comores

Un bateau en provenance de Mahajanga a été contrôlé au port de Mutsamudu aux Comores. Une cargaison de vin, cachée derrière un compartiment soudé, a été découverte.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Coup de théâtre au port de Mutsamudu dans l’archipel des Comores. Samedi, une contrebande  de vin depuis la Grande Île a été mise à nu par les autorités locales. Soigneusement dissimulés dans un compartiment métallique de la salle des machines dont la structure a été scellée à la soudure électrique pour  compliquer voire dérouter tout contrôle,  sept cent cartons de vin ont été néanmoins retrouvés à bord du Zaouroikou, un bateau battant pavillon comorien.
Opérant sur base de renseignements, les fonctionnaires des douanes, des éléments de la police des frontières ainsi que de gendarmes, accompagnés du procureur, ont commencé l’inspection du bateau dès la matinée de  vendredi, aux alentours de 8 heures. Pendant toute la journée, ils ont passé au peigne fin le Zaouroikou mais les fouilles se sont avérées plus compliquées.
Samedi aux petites heures, après plus de 16 heures de recherches infructueuses, les services de sécurité ont utilisé les grands moyens. Les sens en alerte, les autorités, guidées par leur instinct ont effectué une inspection  minutieuse de la salle des machines, où ils ont mis la main sur une plaque métallique soudée à même la structure.

Président
Un creux sonore, confirmant à chaque coup porté sur la plaque l’existence d’un espace creux, les a poussées à découper le métal. Leur persévérance s’est, au final, avéré payante. Elles ont découvert le pot-aux-rose en ouvrant le compartiment à l’aide d’une tronçonneuse.
Dissimulés dans sept cents cartons bien rangés et tassés les uns sur les autres, quelques milliers de litres d’alcool ont été découverts, samedi, vers une heure du matin.
Le Zaouroikou a levé l’ancre au port de Mahajanga le lundi  24 avril pour faire cap sur l’archipel. Il était  prévu atteindre le port de Mutsamudu au plus tard le mercredi 26 avril, mais la traversée a duré plus longtemps suite à une avarie du moteur, survenue en haute mer. Remorqué par le navire Gombessa, le Zaouroikou a jeté l’ancre à sa destination, le vendredi 28 avril. Bien que l’équipe ait pris son mal en patience, le retard de 48 heures à mis la puce l’oreille des autorités comoriennes, qui, du coup, ont mené une investigation. En remontant la piste d’une contrebande, ils ont porté au grand jour ce trafic d’alcool entre Madagascar et l’archipel.
Dans ce subterfuge, l’étau se resserre autour de l’armateur du bateau trafiquant, lequel est issu de la famille de l’ancien Président comorien Sambi. Ayant pignon sur rue dans le commerce sur l’archipel, ce proche de l’ancien chef d’État a été interpellé par la justice ce week-end, puis relâché après avoir été entendu.

Andry Manase/lexpressmada.com

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*