En ce moment

Trafic de cocaïne: Asfati Soilihi condamnée à 6ans de prison et une interdiction du territoire français

Une mère de deux enfants, âgée de 35 ans et sans casier judiciaire, a fait l’erreur que font beaucoup pour gagner de l’argent facile. En 2018, Asfati Soilihi a fourni son voisin en cocaïne – 2,61 kilos d’une pureté de 83% et d’une valeur de 566.000 – dissimulée dans une sacoche pour qu’il l’emmène à Maurice. Manque de chance : le jeune de 18 ans est intercepté à l’aéroport de Plaisance.

Avec les informations fournies par le jeune homme, Asfati Soilihi, d’origine comorienne qui habite depuis six ans à La Réunion, est vite retrouvée. Jugée en appel ce jeudi, les faits sont abordés et la détenue jugée, malgré la grève des avocats. Le délai de renvoi étant dépassé, pas le choix. Son avocat reste également pour l’assister.

Tout commence en 2018 lorsque le jeune est interpellé. Il dévoile l’identité d’Asfati Soilihi. Selon lui, elle lui aurait proposé 4.000 euros pour transporter de l’or. « Je croyais que c’était de l’or », répète-t-elle. L’enquête avait ensuite montré qu’elle avait fait faire des virements 2000 et 3000 euros vers la métropole, à Roubaix, à deux personnes, qui avaient aussitôt reviré ces sommes vers deux destinataires au Surinam. Les perquisitions au domicile de la prévenue avaient aussi permis de retrouver une somme de 8000$ en espèce. Elle justifie la moitié de la somme comme étant ses économies, l’autre moitié appartenant à sa soeur.

Des explications qui sont « une injure au bon sens », affirme le procureur qui démontre la place importante de la mère de famille dans le réseau. Il requiert donc six ans de prison et une interdiction d’entrer sur le territoire français pendant 10 ans alors que sa condamnation en première instance était de cinq ans. La cour d’appel a finalement suivi les réquisitions du procureur. Une peine qui peut paraître lourde, mais son jeune ami encourt quant à lui, 30 ans de prison.

Source : https://m.zinfos974.com/

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*