Transport aérien inter-îles: Baisse des tarifs aériens, dans le viseur des autorités

Une réunion  inter-département  du ministère  des transports a  été  tenue hier  dans  le  cadre des mesures prises par  le  gouvernent pour  la  lutte contre  la cherté de  la  vie.  L’ANACM  est  chargée  de  rédiger  un  rapport de circonstance  après contact avec  les compagnies  aériennes  de  droit comorien.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Après la baisse des frais  des transports en commun, les autorités veulent s’attaquer désormais au transport  aérien. Une réunion inter département qui a regroupé l’agence nationale de l’aviation  civile  et de  la métrologie  (ANACM), l’aéroport  international  Moroni prince Said Ibrahim (AIMPSI) et Com  Air a été tenue au ministère  du transport pour les circonstances.
Une  réunion  de consultation  en  amont avant  l’entame d’une démarche que Wahadi Madi secrétaire d’État  chargé  du transport  veut « consensuelle  ».
L’ANACM étant régulateur est chargée d’entrer en contact avec les compagnies  aériennes  de droit  comorien et  de dresser un  rapport de circonstance avant toute fixation  de tarif. L’intention  du secrétaire  d’État serait, à l’en croire, d’aménager tout le monde  : « nous ne voulons pas imposer  des  tarifs aux compagnies, c’est  pour  cela  que je privilégie beaucoup  plus  la  démarche consensuelle »,  a-t-il déclaré.
« Les mesures  prises par le gouvernement  sur  la baisse des  produits pétroliers  ont un impact  direct  sur  le transport terrestre, mais  aussi sur les transports aérien et maritime,  dit-il, le  gouvernement a fait le  geste, et  aux  compagnies  d’en faire  le leur  ».
Il  faut noter  que le  prix  du kerozène est  ramené à 400  fc le  litre au lieu de 450  fc. Interrogé sur les  taxes  exorbitantes  auxquelles  les compagnies  aériennes  sont  soumises, M. Madi fait savoir  que la  question devrait  être abordée au  cours de la  rédaction  du document final  sur  la structure  définitive des tarifs.  Et lui d’envisager de former  une commission qui  sera chargée de veiller à l’application des tarifs convenus  à l’issue des travaux  en  cours.
Maoulida  Mbaé/ LGDC 

1 commentaire sur Transport aérien inter-îles: Baisse des tarifs aériens, dans le viseur des autorités

  1. Je pense que la commission qui sera constituée par les autorités ,doit s’adresser à la diaspora car elle dispose d’orès et déjà des données concernant le sujet . En outre baisser le tarif de transport aérien était un sujet de campagne de Imame Azali .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*