Treize morts et 40 blessés dans un séisme en Birmanie

Les porteuses, sur le pont U-Bein, Myanmar (Birmanie)

Selon un nouveau bilan, les autorités birmanes font état de treize morts et 40 blessés après un séisme  d’une magnitude de 6,8 survenu dimanche 11 novembre au matin dans le centre du pays.

La secousse s’est produite à 7h42 locales, à une profondeur de 10 kilomètres, à 117 km au nord de Mandalay, une ville du centre du pays, selon l’Institut américain de géophysique (USGS).  Des habitants de la ville, ont fait état de scènes de panique. « J’étais encore au lit », a raconté à l’AFP San Yu Kyaw, un journaliste local. « Je suis sorti en courant en portant ma fille. Il y avait beaucoup de gens dans la rue. Certains criaient et certains avaient des vertiges ».

Le tremblement a été suivi de deux répliques de magnitude 5, vingt minutes plus tard, selon l’USGS.  « Les gens ont peur d’autres séismes. Ceux qui vivent ou ont des affaires dans de grands immeubles sont désespérés et ne savent pas quoi faire », a ajouté le journaliste.

En mars 2011, une secousse de magnitude 6,8 dans l’Etat Shan, près de la frontière avec la Thaïlande et le Laos, avait tué 74 personnes en Birmanie et une en Thaïlande.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*