En ce moment

Tribunal correctionnel de Moroni : Le procureur requiert 10 ans pour un violeur

Ça craint. Ça vous atteint. Ça ne vous laisse pas indifférent. Ça vous abat. Ça vous anéantit. Ça vous laisse sans voix, sans respiration. Surtout quand vous êtes parent, quand vous êtes père, d’une jeune fille.

Une jeune fille de six ans agressée sexuellement par un homme d’une vingtaine d’années. « Jai mis le doigt dans le sexe de la fille et le doigt en est ressorti tout couvert de sang », avoue le prévenu devant le tribunal.

L’enfant a été hospitalisée six jours dans une clinique de la place.
Le diagnostic médical est sans appel: pénétrations vaginale et anale, plusieurs déchirures internes.

Le prévenu lui avait fait miroiter un bonbon pour l’attirer avant de passer à l’acte et des coups de bâtons en représailles pendant et après l’acte si l’enfant le dénonce.

Les agressions sexuelles contre des mineurs(filles et garcons) sont monnaie courante.
Le phénomène inquiète. Interpelle. INTERPELLE.

Et sa mère d’insister sur les conséquences physiques et psychologiques depuis cet acte d’agression: traumatisme psychologique, manque de croissance de l’enfant, agressivité, régression.

Le procureur requiert 10 ans d’emprisonnement.
Délibéré le 23 juillet.

Abdou Elwahab

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*