En ce moment

Tribune : « Je persiste et je signe »

[Tribune] Nous allons boycotter la mascarade électorale prévue le dimanche prochain. Ils font pitié les candidats qui acceptent de faire de la figuration, juste pour avoir de l’argent convaincus que ce pays ne changera pas. Ce désespoir entretenu a un but précis: noyer un système qui vit de la corruption, dans la corruption, pour la corruption et par la corruption.
Je salue le discours patriotique en langue nationale et en français de maître LARIFOU et je souhaite de tous mes voeux que les comoriens s’en rendront compte pour décider une action de rejet des monstres qui ont pris en otage notre pays et violer l’Etat de droit.
Pour moi, la réaction soi-disant de l’Union Africaine est un non événement qui ne fait que confirmer l’immaturité et la corruption morale qui gangrène l’Afrique et qui nous confirme ce que l’écrivain Tchichala Tchivela dit à juste titre que « longue est la nuit africaine.

J’appelle la jeunesse de Ngazidja à se lever et à agir comme le feront celle de Ndzouani avant, pendant et après le 19 janvier.
Le monstre est passé aux aveux:  » je vais frauder ces élections au nom de Dieu », « je suis persuadé que Dieu va me donner le privilège de voler les élections car il n’accorde pas cette qualité à tout le monde.
Les esprits négatifs, les complices du tyran déploient leurs noires communications pour déformer la réalité, désinformer la population, maintenir le peuple dans la peur, le doute et l’extrapolation.
La victoire appartient au peuple et le dimanche 19 Janvier , la tragi-comédie prendra fin; aller le lui dire.

BEN ALI.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*