En ce moment

Tribune : Va-t-il réussir encore son plan pour affronter 2021 ?

Azali,seul contre tout le monde. Il a réussi et il est en train de réussir son plan.

Il est fort que tout le monde, le seul qui a maitrisé la politique comorienne. C’est pourquoi il ne s’inquiète de rien même si on entend par ici et par là d’un 2021.
Son premier plan est d’éliminer les hommes politiques des Comores, chose réussie jusqu’à présent.
Il ne lui reste que des marionnettes derrière lui qui sont capables de suivre à la lettre ce qu’il décide.

Son point fort c’est de se faire un ami à sa future victime et quand tu vois ses photos avec ses victimes d’aujourd’hui, on comprend directement qui est l’homme de Mitsoudjé.

Voici quelques points réussis dans son plan

1-Son premier point est de manipuler Sambi pour lui soutenir en 2016 pour l’envoyer en prison en 2018.

2-Suprimer une cour constitutionnelle pour qu’il puisse créer une cour suprême qu’il nommera tous les membres (sous contrôle).

3-Degragder ses vice-présidents en simple ministre, puis simple député pour qu’il puisse accaparer le pouvoir.

4-Utiliser ses opposant pour faire croire à la communauté internationale que tout va bien au pays.

5-Utiliser les vieux sage du pays et des hommes qu’on prétendait intelligents comme Ridja,Dr zilé…. Pour lui soutenir dans des assises politiques

6-Pouvoir convaincre hassani hamadi(gouverneur en exercice jusqu’à 2021) et l’opposition d’aller dans des élections qu’il avait déjà préparé les résultats.

7-La réduction du poste de gouverneur en simple gardien à tel point que ses occupants auraient souhaité quitter leurs palais vide et la sirène pour occuper une simple direction d’une société d’Etat.

8-Appeler au dialogue avec ses opposants alors qu’en réalité il n’a pas besoin de cette opposition bidon pour continuer son plan.

9-Convaincre certains Anjouanais qu’il est le seul président qui aime cette Île

10-Deplacer la fête d’indépendance de la place habituelle (place de l’indépendance) pour aller la célébrer à Anjouan afin qu’il puisse montrer aux anjouanais qu’il tient vraiment à cette ile et à la communauté internationale que cette ile ne pense pas à une tournante en 2021.

Il est fort Mr Azali, si en foot on dit que Messi est un monstre (un individu ou une créature dont l’apparence, voire le comportement, surprend par son écart avec les normes d’une société) on peut dire que Azali est le monstre de la politique comorienne.

ABDOUL MADJID Mohamed, Étudiant à l’Université d’ Aix Marseille

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*