Trois jours pour vacciner tout le cheptel de la région de Hamahamet

​Avec un million de nos francs, la région de Hamahamet-Mboikou reçoit pendant trois jours, une campagne de vaccination des animaux contre la maladie de la vache. C’est le commissaire à la production en personne qui a lancé le programme, hier mercredi à M’béni, en présence du préfet et les maires de deux communes.

C’est parti pour la campagne de vaccination contre la maladie qui atteint le cheptel (bœufs, vaches, montons, etc.). La cérémonie officielle a eu lieu hier à M’beni, chef lieu de la région Hamahamet Mboikou. Dans cette circonscription du nord de la Grande-Comore, selon des études, cette maladie serait apparue exponentiellement de manière très violente. « C’est pourquoi, nous sommes venus ici pour commencer le traitement », annonce le Commissaire à la production de Ngazidja.

Lors de cette cérémonie du lancement qui rentre dans le cadre d’une campagne de sensibilisation sur cette maladie, Said Omar Said Hassane qualifie cette épidémie de calamité qui a décimé presque la totalité de cheptel de la Grande Comores. C’est pourquoi « nous sommes venus ici à M’béni pour commencer un traitement de masse », ajoute le commissaire, en présence des deux maires de la communes Hamahamet Ngouma Mru et Ngouma Msiru.

La présence de ces chefs lieux n’a qu’une seule signification. « Nous

voulons leur expliquer le danger de cette maladie afin qu’ils puissent, à

leur tour, prendre leur responsabilité. Désormais ils devront regrouper

leurs troupeaux dans un seul endroit pour chaque localité pour qu’on puisse venir les traiter », ajoute ce Commissaire à la Production venu avec, dit-il, les techniciens qui vont réaliser ce traitement pendant trois jours.

D’après le commissaire, ce projet est financé par ministère de la santé de l’Union, le Pnud, le Commissariat à la production ainsi que le projet Corecsud. Toutefois la valeur de ce traitement de masse de trois jours à Hamahamet est estimée à hauteur de 1 million. Mais après « on va voir les étapes suivantes parce que nous avions 6 villages et en arrivant, avec les chefs de villages, nous avons découvert plusieurs cas même dans la région de Mboikou, la maladie s’est propagée », a-t-il observé, tout en assurant que le programme va continuer jusqu’à l’élimination totale de cette maladie aux Comores en général et en Grande-Comore en particulier.

Ibnou M. Abdou

1 commentaire sur Trois jours pour vacciner tout le cheptel de la région de Hamahamet

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*