Turquie: l’ambassadeur de Russie tué à Ankara

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

L’ambassadeur de Russie en Turquie a été tué lundi 19 décembre dans un attentat « terroriste » à Ankara, perpétré par un homme armé, qui a évoqué « une vengeance » pour la ville syrienne d’Alep. L’assaillant a été neutralisé.


L’homme qui a ouvert le feu sur le diplomate, Andreï Karlov, dans une galerie d’art à Ankara, était « de la police », a déclaré le maire d’Ankara, Melih Gökçek. Une information également relayée par le quotidien progouvernemental Yeni Safak, qui identifie le tireur présumé comme un membre des forces antiémeutes.

« Pendant que l’ambassadeur faisait un discours, un homme grand, portant un costume, a tiré d’abord en l’air, puis a visé l’ambassadeur », a raconté à l’AFP Hasim Kiliç, correspondant du quotidien Hürriyet dans la capitale turque présent sur les lieux au moment de l’attaque.

Sur des images postées par des médias turcs, on voit l’ambassadeur allongé à terre et un homme armé d’un pistolet se tenir près de lui. On y entend très clairement l’assaillant évoquer la situation en Syrie et une vengeance, « nous avons été tués à Alep, vous allez mourir pour Alep », a-t-il dit en turc avant d’ouvrir le feu, rapporte notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette.

Le tireur a également été tué lors de l’opération des forces spéciales. C’est la raison pour laquelle l’ambassadeur n’avait toujours pas été évacué vers un hôpital, puisque la zone n’était pas sécurisée et que l’individu se trouvait toujours à intérieur. L’homme a ouvert le feu à cinq reprises sur l’ambassadeur russe Andrei Karlov, en poste à Ankara depuis trois ans. Trois autres personnes ont été blessées dans l’attaque, ont annoncé les médias turcs.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a dénoncé « un acte terroriste », selon des images de la télévision publique Rossia 24.

Cette attaque intervient à la veille d’une réunion à Moscou. Mardi, les chefs de la diplomatie russe, iranien et turc, respectivement Sergueï Lavrov, Mohammad Javad Zarif et Mevlut Cavusoglu, doivent se réunir à Moscou pour donner un nouvel élan aux efforts de règlement de la situation à Alep. Une réunion à laquelle les ministres de la Défense des trois pays vont également participer.

Rfi

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*