Un camion poubelle destiné à la ville de Moroni a été détourné et vendu par RPDM

camion

Il y’ a quelques mois la ville de Moroni a eu un don d’un camion poubelle qui devait assurer le ramassage des ordures de la capitale. Ce don offert par la ville d’Amiens à la ville de Moroni s’est fait en mars 2015 grâce à Lucien Fontaine, ancien élu à Amiens, né aux Comores. Le camion à ordures ménagères de la ville d’Amiens fut confié à l’Association de Moroni en France RPDM.camion

Le président de l’association RPDM, Tadjidine et Abdoul Karim Hassan, secrétaire général avaient pris l’encagement au près du Maire d’Amiens d’envoyer le camion poubelle aux Comores et de le remettre à la mairie de Moroni. De son côté le Maire de Moroni, Mohamed Daoud alias Kiki s’était engagé à payer les frais de transport du camion. Le transporteur avait demandé 11000 euros selon un témoin Comores infos qui a eu le transporteur.

Les choses ne se sont pas passées comme prévu, le camion a été vendu à la ville de Mbéni par l’association RPDM. On estime que la somme serait entre 25 000 euros à 35 000 euros les frais de port inclus. Selon une source Comores infos le camion a été vendu sous douane à Moroni.

On a eu deux versions dans cette histoire de vol et détournement d’argent qui prive Moroni d’un camion poubelle. Pour Kiki, le camion a été vendu par Tadjidine et Karim car une fois que le maire de la capitale s’est rendu au port de Moroni on lui aurait dit que le camion appartient à la ville de Mbéni car la carte grise et les papiers sont au nom de la ville de Mbéni. Donc dans cette version les papiers ont été modifié à en France.

L’autre version expliquée par un membre de l’association Rpdm, Tadjidine avait déposé un chèque de caution de 11 000 euros mais le transporteur voulait encaisser son chèque. Mais Tadjidine aurait contacté deux associations pour payer la caution à savoir la ville de Mtsoudjé et de Mbéni. Dans cette version rien n’est vraiment claire. Depuis cette histoire l’association garde le silence et a arrêté tous les événements qu’elle organisait habituellement.

Il faut souligner que la ville d’Amiens voulait remettre un deuxième camion poubelle et deux ambulances mais depuis que la mairie d’Amiens a appris cette histoire d’escroquerie, elle a stoppé tout autre opération avec RPDM et les autres associations comoriennes.

Ces histoires de vols d’argents dans les associations comoriennes en France sont devenues monnaie courante. Actuellement les jeunes de Moroni réclament que le président de cette association démissionne. Momo, un jeune de Moroni, appelle les jeunes à se mobiliser «on ne peut pas continuer à voler au nom des moroniens , Tadjidine et Karim doivent s’expliquer».  Une vidéo de la remise du camion est à voir ci-dessous. 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*