Un chinois attaque sa femme en justice pour lui avoir caché qu’elle était laide avant la chirurgie esthétique

Le divorce dans notre société actuelle, c’est mal. C’est d’autant plus vrai quand il est causé par la « laideur cachée » de l’un des époux.
Jian Feng et sa très belle femme étaient heureux. Si heureux, qu’après s’être mariés ils eurent rapidement un enfant. Mais le bonheur s’arrêta là. En découvrant les traits, qu’il juge ingrats, de son enfant, Jian Feng croit d’abord que sa femme a eu une relation extra conjugale et pense ne pas être le père du petit. Quelle autre explication pourrait-il y avoir? Sa femme est si belle et lui estime ne pas être trop mal.
La mère dément toute accusation d’adultère mais se voit forcée d’avouer son terrible secret: le visage qu’elle présente n’est pas celui avec lequel elle est née! Elle admet alors avoir fait de la chirurgie esthétique. Et pas à petite dose. Elle aurait dépensé au total l’équivalent de 75.000 euros.
Dépité, Jian Feng demande donc le divorce et l’obtient. Non content, il attaque aussi son ex-femme en justice et remporte le procès. Il empoche au passage l’équivalent de 100.000 euros en compensation. Pour la Cour, sa femme l’a épousé sous des faux-semblants et aurait dû l’informer de son physique.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*