En ce moment

Un Comorien champion de France vise les Jo du Japon

“Djamil Aboudou”, de son nom du ring, est un jeune boxeur natif de Grande-Synthe en Hauts-de-France mais originaire de Mbeni au nord de Ngazidja. Djamili-Dini Aboudou Moindzé, de son nom véritable, est, “logiquement” un sextuple champion de France. Aujourd’hui, il n’a qu’un seul rêve : les prochains Jeux olympiques à Tokyo

Djamili-Dini Aboudou, c’est ce boxeur franco-comorien six fois champion de France de la catégorie des “lourds”, les plus de quatre-vingt-onze kilos. Sur les rings, celui qui est plus connu sous le nom de Djamil Aboudou a gagné sa première ceinture de la catégorie en avril 2016 face à Mattar Garcia. Le boxeur de 24 ans est passé à la catégorie des super-lourds, un an auparavant. Son sacre a été précédé, deux années de suite, de deux titres de champions de France junior. Sa victoire a été somme toute “logique”, analyse le sextuple champion de France.

“J’attendais cette victoire depuis un an. Je suis passé à la catégorie des super-lourds l’année dernière. J’ai pris le temps de me préparer, après une blessure. Je n’ai pas été en compétition depuis cinq mois”, devait-il expliquer peu après son succès français de Grande-Synthe en région Hats-de-France. Avec son palmarès, il a rejoint le boxeur ayant remporté quatre fois d’affilée le même titre des super-lourds qui n’est autre que Mehdi Aouiche.Si l’originaire de Mbeni est peu connu aux Comores, ce n’est pas le cas au sein de la Fédération comorienne de boxe amateur (Fcba). A la Direction technique nationale de la Fcba, le nom de Djamil Aboudou n’y est pas étranger. Le Dtn, Abasse Iliassa, confirme qu’il l’a dans son registre. “Je le connais. Nous le connaissons ici tous. Nous suivons ses combats depuis 2016. Nous sommes sur ses traces”, garanti-t-il avant de préciser sans plus de commentaires que la fédération est en contact avec Djamil “depuis quelques temps”.

Djamil Aboudou évolue à Coudekerque Ring Karim. Aujourd’hui, il n’a qu’un seul rêve, se qualifier pour les prochains jeux olympiques au Japon. En décembre 2019, il a été présélectionné chez les Bleus et a participé aux éliminatoires à Sheffield, en Angleterre. L’an dernier, Djamil Aboudou faisait partie de l’équipe du franco-cubain, Luis Mariano Gonzalez. Il a disputé le quarantième tournoi international Tammer qui l’a vu finir deuxième dans sa catégorie. L’enfant de Mbeni a, donc, été médaillé d’argent de cette dernière édition du Tammer.Aujourd’hui, Djamil Abdou est en pleine préparation de sa saison. “Djamil Aboudou est en stage actuellement au Boot camp beach pour la saison à venir. Il s’y frotte et s’y pique”, a posté son camp d’entrainement, Couderkerque Ring Karim, hier sur Facebook.

Elie-Dine Djouma / Al Watwan

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*