Un conseiller du président viole la loi sur la circulation 

Le candidat malheureux à la présidentielle Ibrahim Hissani circule en voiture sans plaque d’immatriculation. Nommé conseiller du président Azali Assoumani, le conseiller viole la loi actuelle en circulant sans plaque d’immatriculation. 

Si c’était un autre citoyen, la police aurait immobilisé la voiture et il aurait payé une grosse amande. Être responsable c’est aussi savoir respecter la loi. Il est assuré par son poste actuel de ne pas être arrêté.

Photos prises par un témoin Comores infos qui souhaite que les responsables soient un plus responsable en acte comme en parole. 

Si vous êtes témoin d’un événement envoyez votre photo sur contact@comores-infos.net

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*