En ce moment

Un élève de 9 ans confie que le plus difficile à l’école « c’est la faim »

Kassim Ali Abdou, 9 ans, confie que, pour lui, le plus difficile à l’école, c’est la faim. “Il y a des jours où je n’ai rien à manger. « Renvoyé » de l’école par le directeur parce que ses parents n’avaient pas les moyens de payer les frais de scolarité et les fournitures, il a repris l’école grâce au programme pour l’intégration des enfants non-scolarisés et ou déscolarisés dans le cursus scolaire appuyé par l’UNICEF. Son rêve est de devenir policier.

Photo © UNICEF Comores /Julie Pudlowski

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*