Un Etat qui glisse vers un régime dictatorial 

Opinion libre :
Cela me paraît très surprenant qu’une armée d’un état musulman débarque dans des mosquées en pleine prière et ramasse les fidèles. Les soldats israéliens, premiers ennemis de l’islam, n’entrent pas  dans les mosquées mais ils attendent les musulmans dehors (à titre de rappel). 
C’est dans ce cadre que nous demandons à S.E.M AZALI  Assoumani de libérer immédiatement les guides religieux et grands sages de la ville d’Itsinkoudi, ainsi que tous les autres fidèles arrêtés le même jour pour le même motif. Ils ne méritent pas de passer des nuits en prison ou d’être présentés devant un tribunal correctionnel par ce qu’ils ont fait LA SALÂT DE L’AïD le jour où Dieu tout puissant nous a ordonné de le faire et que tout le monde musulman  l’a fait d’ailleurs le même jour. C’est inadmissible comme réaction ! 
Qui sont ces dirigeants qui nous gouvernent ?                                                                                                          

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

 Quand il dit : « laissez-moi achever mon œuvre. » Nous lui répondons : «  nous ne pouvons pas vous laisser achever votre œuvre. Car votre œuvre n’est pas celle qu’attend le peuple comorien. »

En un an :                                                                                                                                            -Liberté d’expression bafouée

-Des médias fermés et des journalistes emprisonnés 

-Des rassemblements pacifiques sur les espaces publics et privés interdits

-Des tirs sur des élèves mineurs

-Des mosquées détruites

-Des guides religieux mis en prison. Pourtant, des violeurs des mineurs et grands pilleurs d’état sont en liberté 

-…..

Mais de quelle œuvre parle-t-il ?

Mmadi Salim Ali 

2 commentaires sur Un Etat qui glisse vers un régime dictatorial 

  1. Qu’ALLAH pardonne nos dirigeants comoriens notamment le Président AZALI.Mettre en prison des musulmans tout simplement par ce qu’ils ont fait la prière ça aurait pu être quelque chose d’inimaginable même ans u pays non musulman.Et il faut rappeler que dans les trois jours suivant l’Aid Elkabir il est interdit de jeûner(les jours du TACHRIQ).Le jour du Arafat où tous les pelerins étaient réunis pour accomplir leur devoir (le 5è pilier de l’islam)c’était jeudi 31 août 2017 dans le calendrier lunaire,donc le vendredi 1er Septembre c’était le jour de l’Aid.Être en prison uniquement pour avoir fait la prière de l’Aid c’est inadmissible dans un Etat qui se dit profondement musulman.Le Mont Arafat,le lieu sacré du Hedj se trouve nulle part ailleurs qu’en Arabie Saoudite à moins qu’il y ait un mont ARAFAT AUX COMORES.Mais même s’il y avait un lieu de pelérinage du Hedj aux Comores,pourquoi les comoriens font le déplacement chaque année jusqu’à la Mecque? Dans le calendrier musulman,un mois fait 29 ou 30 jours ,jamais 31 jours.Je crois que c’est un virage 560 degrés qui nie les fondements même de l’Islam sunnite.Nous sommes à ALLAH et à LUI nous retournerons.
    Pour ceux qui disent qu’il faut respecter la décision du Moufti,ils doivent apprendre un peu la science musulmane caron ne peut obéir à un individu même les parents contre la volonté ou les ordres d’ALLAH.La réligion c’est pas le grand Moufti qui l’a imaginée ou confectionnée,il l’a apprise et il doit l’appliquer comme telle.
    Salam à tous et paix dans notre cher pays COMORES IN SHA ALLAH

  2. Que du courage , il faut punir ces fidèles qui ne respecter la décision du Mouftil akbar .
    Ces gens là veulent déstabiliser notre religion aux Comores , il faut même les enfermés pdt une semaines .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*