Un « faux » medecin avec un « faux » diplôme malgache…

Un “faux” médecin avec un “faux” diplôme malgache découvert à Moroni par le ministère de la Santé

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

 

Un Malgache de nationalité comorienne se trouve en garde à vue depuis lundi dans les locaux de la brigade de recherches de la gendarmerie de la ville. On lui reproche d’usage de faux diplômes et d’exercice illégal de médecine.
Dans son dossier figurait bien un doctorat en médecine qui serait délivré par une école dite “d’enseignement médical et social” à Mahajanga, la troisième ville malgache en 2007. Pourtant suite à l’opération d’authentification du diplôme, il a été constaté le sieur Rassoul Mohamed n’a jamais mis ses pieds dans cette école, ni passé de diplôme dans une autre.

Rassoul Mohamed, un Malgache de nationalité comorienne, est placé en garde à vue depuis lundi dans les locaux de la brigade de recherches de la gendarmerie à Moroni. On lui reproche d’usage de faux diplômes et d’exercice illégal
de médecine. L’homme, qui se serait passé pour
un médecin généraliste, exerce, depuis un peu plus de deux ans à propre domicile de Mbuweni à Moroni. Mais une enquête diligentée par le
ministère de la Santé portant sur le contrôle des structures de santé (lire nos précédentes éditions) et confiée à l’inspection de la santé, a révélé que le soit disant professionnel de la santé n’est pas titulaire des diplômes requis pour l’exercice de ce métier. Dans son dossier figurait bien un
doctorat en médecine qui serait délivré par une école dite “d’enseignement médical et social“ à Mahajanga, la troisième ville malgache en 2007. Pourtant suite à l’opération d’authentification du diplôme, il a été constaté que l’établissement

a changé de nom, donc de statut, depuis 2004 et devenu “Institut de formation interrégional de paramédicaux“ ou Ifirp). “Cela montre que l’école ne forme pas que des paramédicaux“, a affirmé l’inspecteur du ministère de la santé. Par ailleurs, des investigations du ministère de la Santé auraient révélé que le sieur Rassoul Mohamed n’a jamais mis ses pieds dans cette école, ni passé de diplôme dans une autre.
La conseil des medecins n’est pas au courant
Interrogé sur cette “affaire”, le président
du Conseil des médecins affirmait, hier, ne pas être au courant d’une procédure judiciaire engagée contre le “médecin“. Cependant, en croire le capitaine Mohamed Yahaîa alias Chigou, commandant de la compagnie de
gendarmerie de Ngazidja, ses hommes sont “en train de ficeler le dossier pour l’envoyer en justice avec tous ces biens qui ont été saisis“.

Nakidine Hassane : alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*