Un homme et un peuple

Opinion libre: Nous étions des milliers à Hahaya, hier matin pour accueillir l’ancien raïs, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi. Vous étiez des milliers sur les réseaux sociaux à suivre en direct cet accueil. Ce n’est pas la première fois que des foules se mobilisent spontanément pour accueillir Sambi.

Hier pourtant ce fut un apothéose. Mais si au lieu de parler de ´´délire non ou de frénésie passionnelle de Comoriens pour un ´´gourou » comme le fait mon ami Mohamed Hassan sur un post publié hier sur sa page Facebook , (je laisse aux cadres comme lui, militants du parti Juwa d’apprécier le jugement), si au lieu de fouiller le Larousse pour trouver les mots les plus dure pour exprimer son mépris des Comoriens qui aiment Sambi, mon ami Mohamed Hassane, s’interroge sur les motivations réelles ou les raisons profondes qui font ce succès grandissant de Sambi chez les Comoriens de tout âge et de toutes les couches sociales, je pense que cet intellectuel rendrait un grand service à son pays car il l’éclairerait ainsi les consciences qu’il juge démentielles, égarées et nous mettrait ainsi sur sa « surati mustakima ».

Quant à moi, je tente de trouver une raison à cet amour des Comoriens dont je fais partie qui vont nombreux chez Sambi. En voici quelques arguments et prenez comme tels :
Tout d’abord, je pense que tout peuple a besoin d’un homme leader qui à tort ou à raison, incarne à leur conscience et inconscience leurs idéaux matériels ou spirituels, leurs aspirations justes ou injustes. Sambi représenté aux yeux de nombreux Comoriens ces idéaux et ses aspirations là.
En suite, Sambi, sait parler avec respect et éloquence, estime et considération, humilité et condescendance aux Comoriens. Peu de leaders ici, savent le faire. Ils nous parlent d’en haut, avec orgueil, suffisance, et se hissent sur leurs ergots pour nous parler en homme supérieur ´´ à ses « inférieurs ».
En outre, Sambi a exercé le pouvoir dans ce pays, son billa que certains considèrent comme « nul » est marqué de réalisations comme par exemple : la réunification de la nation avec le retour d’Anjouan dans le sphère étatique, l’enrobage des routes principales de notre capitale, Moroni, l’épurement de nos dettes extérieures ; la fibre optique qui relie les Comoriens au reste du monde, l’hôpital de Hombo, la bibliothèque universitaire, le site universitaire de Patsy, la cité universitaire de Mvuni, la Faculté Imam Chafioun, les nombreux emplois créés, le projet pêche, le centre de dialyse à El-maarouf, le projet Habitat qui marche encore à Moheli et Anjouan mais enterré à Ngazidja par les vendeurs de fer et de ciment qui voyait là un projet de mise à mort de leur biseness, la recherche fructueuse qui a révélé que le pays dispose du pétrole et du gaz, l’argent de la citoyenneté économique qui a financé certains projet, payé nos fonctionnaires et le reste volé mais j’espère que la justice fera revenir au trésor et arrêté les voleurs, etc., la diplomatie très active notamment en terres arabes, la proposition réaliste et pragmatique d’ « un pays, deux systèmes  » pour la question de Mayotte ; etc. C’est du concret et palpable comme le sont la boîte du téléphone Nokia et le décret créant l’Université et la route Moroni-Iconi d’Azali. Maintenant faites la balance !
Ensuite, le climat politique délétère actuel fait de répression, intimidations, provocations, arrestations, marchés forcées sur nos lois et que nous n’avons pas connu de semblable et à tel degré au temps de Sambi.
Et enfin la perspective incertaine de notre unité nationale, de nos institutions et de notre économie qui provoque inquiétude, désarroi et angoisse chez des milliers de Comoriens ici et ailleurs. Face à tout ça le peuple a grand besoin d’un homme charismatique, rassurant, posé, ayant l’esprit rassembleur et l’intelligence d’aimer son pays et sa population et avec un grand projet de développement pour leur pays. Sambi est le seul pour l’instant crédible de telles attentes.
Heguel, le philosophe ne disait-il pas que « Rien de grand au monde ne s’est fait sans passion »
Sambi a un grand projet pour les Comores. Le peuple est sa raison et la passion de ce peuple pour lui est sa volonté motrice pour réaliser ses projets demain à partir de 2021.

Mhoumadi Sidi IBRAHIMA.

1 commentaire sur Un homme et un peuple

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*