Un incident grave a failli se produire à El-Maarouf : Le directeur général appelle les médecins à plus d’assiduité

wpid-screenshot_2016-05-06-09-59-45-1.png

Un incident grave s’est produit mardi à El-maarouf. Il a failli coûter la vie à un patient. L’absentéisme des médecins est encore une fois pointé du doigt.

Le cas peut paraître simple à première vue, mais le patient aurait pu passer de l’autre côté facilement ; heureusement que j’ai été là», nous a déclaré hier le directeur général d’El-Maarouf, Zain- El Abidine Abdallah. Il est 18h 45 ce mardi 3 mai. Le patron de l’établissement vient de rentrer dans son bureau, suivre le journal télévisé de l’Ortc avant de rentrer. Tout d’un coup, il voit une infirmière en état de choc.

image

Cette dernière l’informe que le médecin de garde est absent alors que l’ambulance du Cosep débarque un patient qui a mangé un morceau de viande de travers. La respiration est bloquée. Le directeur général et l’infirmière essaient de joindre le médecin, Dr Said Junior Ben Saido, de 19h 27 à 20h 15. En vain.

Le téléphone est resté éteint. «J’ai dû appeler le Dr Djabir qui est venu quelques minutes plus tard pour secourir le patient et sortir le corps étranger qui aurait pu lui causer la mort. Heureusement, comme par hasard, j’ai été sur place», ajoute Zain-El Abidine Abdallah. «Le pire dans tout cela, c’est que durant toute la soirée, le médecin de garde n’est pas passé, c’est le Dr Djabir qui est retourné encore une fois dans la nuit voir s’il n’y a pas d’autres cas d’urgence».

Suite à cet incident, le directeur d’El-Maarouf appelle les médecins à plus d’assiduité, de ponctualité et à assumer leurs responsabilités médicales. «Ce sont des vies humaines que nous gérons. Je me demande  si certains médecins ne se sont pas trompés de vocation, ils ne comprennent pas qu’être médecin, c’est sauver des vies humaines, mais en plus des retards, un urgentiste se permet de ne pas venir assurer la garde encore moins demander à un collègue de le remplacer» déplore Zain-El Abidine.

Il estime que les médecins doivent améliorer les conditions d’accueil de l’hôpital car on ne peut avoir un établissement aussi délabré et des médecins absentéistes.
Le directeur Zain-El Abidine a alors pris des mesures disciplinaires à l’encontre du Dr Said Junior Ben Saido. « Je lui ai adressé un blâme avec une inscription dans son dossier. Si ce patient étai mort, ce serait par négligence et je ne peux pas tolérer ce genre de choses. Les médecins doivent prendre conscience de leur responsabilités et les assumer» insiste le directeur Zai-El Abidine.

Abouhariat Said Abdallah/Alwatwan

1 commentaire sur Un incident grave a failli se produire à El-Maarouf : Le directeur général appelle les médecins à plus d’assiduité

  1. Merci Mr le directeur je confirme malheureusement que nous avons chez nous certains médecins qui se sont trompés de vocation en 2013 j’ai vécu personnellement la même chose chose à El Maarouf et comme si rien était le lendemain ce pauvre médecin a continué son job de tueur en puissance.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*