Un juge d’instruction suspendu pour faute grave

wpid-screenshot_2015-12-18-09-38-13-1.png

El-saadate Said Omar, juge d’instruction auprès du tribunal de première instance de Mutsamudu (Anjouan), est suspendu de ses fonctions, avec privation de son solde et avantages liés aux fonctions, pour faute professionnelle grave. C’est ce qui ressort d’un arrêté du ministre de la justice publié hier jeudi à Moroni.

image

Il est reproché au juge d’avoir mis en liberté provisoire Anliane Mohamed, un pédophile récidiviste, inculpé pour viol sur mineure de 2 ans.

D’après le rapport d’enquête remis au ministre de la justice, le 26 octobre, l’inculpé a demandé une mise en liberté provisoire en présentant un certificat médical prescrivant une prise en charge en milieu adéquat.

Le juge a transmis le dossier au procureur de la république qui s’était opposé à la libération sous caution d’Anliane Mahamoud. Malgré l’opposition du ministère public, le juge a remis en liberté sous une caution M. Mahamoud.

Selon les documents d’enquête, la victime présente « une déchirure vaginale avec ecchymose multiple, des lésions multiples anales en forme d’étoile nécessitant un point de suture, une t mefacture anale avec hémorragie abondante », ainsi que des agitations et des pleurs abondants.

Toufé Maecha / Hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*