Un mandat d’arrêt international contre l’ancien vice-président Djaffar Ahmed

La justice a lancé un mandat d’arrêt international contre l’ancien vice-président Djaffar Ahmed depuis le 7 septembre. Le juge d’instruction au près de la Cour de Sûreté, Ali Mohamed Djounaid le recherche pour  » des faits d’attentat et de complot contre l’autorité de l’État ».

Par ailleurs, le Ministère des affaires étrangères a notifié à l’ensemble des représentations diplomatiques à Moroni l’annulation du passeport diplomatique de l’ancien vice-président Djaffar.

3 commentaires sur Un mandat d’arrêt international contre l’ancien vice-président Djaffar Ahmed

  1. un regime voyou djaffar est toujour vis president selon la constitution la communauté internationale l’a validé et la nouvelle non donc les juges qu’on a, sont des vendus

  2. Le ridicule ne tue pas , donc jusqu’à maintenant vous reconnaissez que Djanfar est toujours vice président , et ce que vous faites releve du banditisme et du nullisme du jamais vu . Vous pouvez continuer à jouer aux dures , mais bientot vous ne serez plus là et vous deviendrez que des simples citoyens comme vous l’étiez hier , et le peuple comorien vous chassera partout où vous vous trouverez pour vous lapider en place publique , bande de voyous . Ce pays nous appartient à nous tous .

Répondre à Djaza adjaziza Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*