UN NOUVEAU PARTENARIAT DE PECHE ENTRE LES COMORES ET L’UNION EUROPEENNE

Après des tractations qui ont duré trois jours entre l’Union des Comores et l’Union Européenne, un nouveau contrat d’accord de pêche a été signé par les deux parties. Les négociations se sont déroulées dans un climat convivial qui caractérise les bonnes relations qu’entretiennent les deux parties.

La commission européenne (à sa tête, M. Emmanuel Berck) a estimé que ce sont des accords qui prônent la pêche d’une manière responsable et durable dans un souci de développement et de bonne gouvernance du secteur.

Ces accords seront en vigueur dès l’avènement de la date d’échéance des accords actuels, c’est-à-dire en juillet 2014. Ils consistent à permettre à l’Union Européenne de continuer ses activités de pêche dans la zone comorienne. Ce protocole d’accord donne la possibilité aux Européens de pêcher les thons ainsi que les grosses espèces migratrices sur une base de 6000 tonnes par an. Ils acquièrent aussi un droit de suivi scientifique sur ces espèces.

La partie comorienne, quant à elle, bénéficiera d’une redevance annuelle de 600 000 euros, dont 300 000 euros seront utilisés dans des programmes de développement du secteur de la pêche. En principe, Les Comores bénéficieront en outre de l’expertise européenne en matière de pêche pour améliorer considérablement  l’industrie dans ce domaine.

Les deux parties s’engagent à lutter contre la pêche illicite non déclarée ni réglementée. La surveillance et le contrôle seront accrus par l’introduction de systèmes de transmission électronique des captures qui augmentera la fiabilité des déclarations de captures.

Tous ces engagements doivent être en accord avec les recommandations formulées par la commission thonière de l’océan indien.

Med Youssouf / Comores Infospeche-comores

 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*