Un plan d’action pour «garantir la paix et la stabilité du pays»

A tour de rôle, les différents départements du ministère de l’Intérieur ont présenté leurs programmes prioritaires ; vingt-quatre résultats en sont attendus. Concrètement, soixante-seize actions doivent être entreprises afin d’atteindre l’objectif final : «garantir la paix et la stabilité du pays».

Le directeur de cabinet du ministère de l’Intérieur, Anzaouir Ben Alioiou, a conduit les travaux de validation du plan d’action 2016. Les différents services du ministère ont pondu, après des jours de réflexion, un plan de sept axes basé sur le maintien de la paix et la stabilité du pays. C’est au cours d’une réunion tenue hier en fin de matinée que ce plan d’action a été finalisé.

Gestion routière, relance du processus de décentralisation et de déconcentration, renforcement de la prévention et de la gestion des crises et catastrophes, renforcement de la prévention et de la répression de la délinquance et de la criminalité, promotion de l’accès à une information plurielle, renforcement de la gouvernance électorale et renforcement des capacités de travail et d’action du ministère, tels sont les axes relevés par les participants.

A tour de rôle, les différents départements du ministère de l’Intérieur ont présenté leurs programmes prioritaires ; vingt-quatre résultats en sont attendus. Concrètement, soixante-seize actions doivent être entreprises afin d’atteindre l’objectif final : «garantir la paix et la stabilité du pays».

Redynamiser les médias de l’Etat.

Au niveau d’Al-watwan par exemple, une redynamisation est jugée nécessaire. Elle passe notamment par le règlement des abonnements de l’Etat et la régularisation des arriérés de paiement auprès de l’imprimeur, la relance de l’hebdomadaire économique, un bilan du patrimoine du journal, l’adoption de la politique de promotion d’Al-watwan ainsi qu’une augmentation de la capacité d’internet et la garantie d’une distribution régulière du journal dans les îles. Al-watwan et la direction générale de l’information (Dgi) sont chargés du suivi et de l’accomplissement de ces actions, en collaboration avec les services de communication de la présidence. La même Dgi a aussi la responsabilité d’accompagner l’Ortc dans ses différentes missions, telles que la mise en place d’un conseil d’administration, l’implantation de la Tnt à Ngazidja et Mwali, la réforme du statut et la sécurisation des principales sources de financement à l’instar de la redevance audiovisuelle.

«Réformer l’administration du ministère»

Sur le volet «élections», le prochain scrutin est à l’étude et cela passe, entre autres, par la réforme du Code électoral. Dans le même temps, il a été décidé de clore le dernier processus électoral puisque jusqu’à maintenant, la commune de Mbwankuwu n’a toujours pas de maire. Toujours au niveau des réformes, mais cette fois au ministère, on en pré- voit une sur son administration centrale. Pour y parvenir, un audit organisationnel du ministère est prévu. Pour ce qui est de la décentralisation et de la déconcentration, on envisage notamment d’élaborer une note de redé- finition des nouvelles missions des préfectures et d’organiser des assises nationales sur l’administration du territoire. Du côté de la Police et du maintien de la paix, l’accent devra être mis sur «le renforcement de ses capacités institutionnelles, la lutte contre la délinquance et l’émigration et immigration clandestine, l’encadrement de l’expression des pratiques religieuses ainsi que la pré- vention de l’exposition de la Nation face à l’action nuisible de certains acteurs clés.» La direction générale de la sécurité civile a présenté son programme qui se décline en actions, dont la validation de la stratégie nationale pour la réduction des risques de catastrophes, l’élaboration de la cartographie d’exposition et de vulnérabilité aux aléas naturels, la formation des officiers aux missions de commandement opérationnelle, etc.…

Compte rendu d’Abdallah Mzembaba/Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*