Un policier a demandé un bakchich à un conducteur sous les yeux d’un journaliste

policeCe témoignage ne laisse aucun doute sur l’identité du policier qui a demandé  à  un chauffeur la somme de dix mille fc à la place d’une amende.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Selon un journaliste du Quotidien Alwatwan, Nazir, il affirme sur facebook avoir assisté à un acte de corruption commis par un agent de la circulation.

Nazir a déclaré « Un policier a demandé dix mille fc à un chauffeur au lieu de l’amende. C’était le mercredi dernier, aux environs  de 14h à côté du rond-point de Djomani-Mboudé où j’ai vécu le scénario. Il s’agissait d’un chauffeur d’une voiture qui transportait des collis dédouanés vers Mitsamiouli. Arrivant à Djomani, deux policiers, qui contrôlaient apparemment les voitures, le surprenaient. Après un petit contrôle des papiers, l’un deux commençait à engueuler le chauffeur. A entendre le policier, le chauffeur n’avait pas son permis et l’assurance était fausse.  » Avec ces deux délits très graves, la voiture va rester au poste de police de Djomani jusqu’à l’arrivée de ton patron pour nous montrer ton permis », a crié un de ces deux policiers. Quelques minutes plus tard, après une discussion avec les deux policiers, l’un de ces flics a accompagné le chauffeur derrière la voiture. Du coup, le chauffeur entre dans sa caisse et demande au propriétaire des colis de lui filer cinq mille fc en avance. Et il a remis les cinq mille fc au policier. Et puis il est libéré avec sa voiture. (J’étais dans cette voiture). Après nous avons demandé au chauffeur comment il a pu s’échapper aux policiers. « Il m’a dit de lui donner dix mille fc à la place de l’amende mais je lui ai dit que je n’ai que cinq mille fc. Soit il prend ça ou bien ils vont garder la voiture car je n’ai pas d’argent », a avoué ce chauffeur. Et anticorruption???  «

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*