En ce moment

Un prisonnier serait entre la vie et la mort après avoir été tabassé par les forces de l’ordre

L’évasion qui a eu lieu à la maison d’arrêt de Moroni a fait beaucoup de victimes. Nombreux prisonniers sont torturés, tabassés, humiliés et même brûlés par les forces de l’ordre rappelés au secours pour mettre l’ordre à Dawedju. Me Idrisse Sanda a avoué qu’un de ses clients emprisonné connu sous le nom de Fakri aurait été victime du barbarisme commis par les forces de l’ordre. Son client a été d’abord gazé dans les yeux et les autres parties de son corps.

Ensuite il a été  » posé  » et ficelé, comme un objet, dans une  » branche « . Selon son avocat, il a reçu plusieurs coups qui l’empêchent de manger. Le sang est visible dans toutes les parties de son corps : tête, yeux, membres inférieurs et supérieurs. Pire, l’administration pénitentiaire lui refuse des soins.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*